twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancement de la plateforme Waziup : Pour une amélioration des conditions de travail de l’écosystème rural d’Afrique sub saharienne

vendredi 5 février 2016

La plateforme Waziup a été lancée ce jeudi en présence de plusieurs partenaires et accompagnateurs du projet. En effet, issu d’une collaboration entre 4 pays africains et 5 pays européens, le projet SubWAZIUP, Saharan également appelé Africa, Open Innovation Platform for IoTBig Data est une combinaison d’experts du monde de la technologie, des hubs, des développeurs ainsi que des compagnies africaines évoluant dans le domaines des TIC et de l’agriculture.

Ce projet, nous explique-t-on a pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions de travail de l’écosystème rural d’Afrique sub saharienne. Ainsi Waziup entend attendre cet objectif en impliquant les agriculteurs et éleveurs dans le but de développer la plateforme de façon à ce qu’elle réponde au mieux à leurs besoins et attentes à travers un contenu validé grâce à des études de cas et une série d’événements regroupant les développeurs et autres parties prenantes.

Le programme Waziup permet de créer un pont entre le monde rural ainsi que ses secteurs d’activités clés et le monde des technologies de l’information et de la communication (TIC). Les TIC au service du monde rural vont permettre de développer, dans les pays concernés par le programme, de nouveaux outils et de partager de meilleures pratiques tout en encourageant l’entrepreneuriat.

Le programme entend proposer des solutions s’inscrivant dans une démarche de développement durable.

Le projet enrôle également les hubs régionaux en vue de partager largement, dans la sous-région, l’information sur les travaux menés dans le cadre de ce programme.

La plateforme Waziup vise également à impulser l’économie africaine rurale, développer de nouvelles solutions technologiques pour booster l’économie rurale africaine actuellement dominée par la forte urbanisation et les changements climatiques.

Il s’agira aussi de permettre, via les technologies proposées sur la plateforme Waziup, d’amener le secteur agricole et l’élevage à un niveau de développement supérieur, permettre la création de richesses pour les communautés Rurale, développer des process innovants pour l’agro-industrie, améliorer les conditions de travail des populations cibles en proposant des solutions pertinentes à des coûts accessibles, proposer des technologies sur-mesure répondant aux besoins des utilisateurs finaux, etc.

(Source : Social Net link, 5 février 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)