twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancement de ‘’Xam sa mbay’’ : Les acteurs agricoles interconnectés

samedi 8 février 2020

‘’Xam sa mbay’’ est un système d’informations agricoles visant à faciliter l’interaction entre l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur agricole. Il a été lancé par mLouma, hier, à Dakar, en présence des structures impliquées dans la réalisation de ce projet.

Dans tous les secteurs d’activité, l’information est le pouvoir. Conscient de cela, ‘’mLouma’’, une plateforme dédiée à l’information agricole, a développé un nouveau produit appelé ‘’Xam sa Mbay’’. Il s’agit d’un système d’informations visant à faciliter l’interaction entre l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur agricole. Hier, lors de la cérémonie de lancement, agriculteurs, commerçants, des services financiers et non financiers ont montré l’intérêt qu’ils portent pour cette plateforme. Car, mLouma apporte une réponse à une demande. ‘’Nous avons fait une analyse des chaines de valeur. L’une des contraintes majeures était l’accès à information pour tous les acteurs du secteur agricole’’, déclare Idrissa Bâ, représentant de ICCO coopération, un partenaire de mLouma, à côté de OCP Africa.

Ainsi, l’objectif est de favoriser la réduction de l’asymétrie d’information entre les acteurs du monde agricole. Toutes les parties prenantes y trouvent leur compte. ‘’C’est une plateforme Web et Mobile qui accompagne les acteurs du monde agricole dans la prise des meilleures décisions dans le cadre de leurs activités’’, souligne le promoteur de ‘’MLouma’’, Aboubacar Sidy Sonko. Aux producteurs, par exemple,‘’xam sa Mbay’’ leur permet d’avoir : le développement d’une base de données des membres avec la possibilité d’enrôler tous les membres et de centraliser la gestion et le suivi du fichier ; des informations sur les prix du marché des produits agricoles ; des informations pertinentes sur les intrants (semences et engrais) disponibles ainsi que leurs fournisseurs ; des alertes météorologiques notamment sur les prévisions de pluie, des alertes sur les maladies et parasites pouvant affecter les cultures.

Pour leur part, les acheteurs auront : une connaissance des prix des produits bord champ ; une maîtrise de la disponibilité des stocks au niveau des différentes zones ou bassins de production. Les services techniques et d’encadrement, les fournisseurs d’intrants, les banques et/ou SFD y trouvent aussi leur intérêt.

Fonctionnement de la plateforme

Le fonctionnement de la plateforme est simple. Chaque acteur met les informations le concernant ce qui va permettre à l’ensemble des parties prenantes d’y avoir accès. Par exemple, les produits financiers qui sont disponibles dans la plateforme communiquent sur leurs offres. A son tour, une organisation de producteurs qui s’est elle aussi inscrite dans la plateforme avec ses membres peut voir cette offre. Dès lors, elle peut contacter un institut financier et négocier un prêt.

Il y a deux canaux qui permettent d’accéder aux informations. Le canal web et l’USSD (Unstructured Supplementary Service Data), un protocole qui permet de déclencher un service par envoi d’un message. Ce dernier ne nécessite pas de connexion internet. Toute information a un coût. Le prix est fixé à 25 f à la consultation.

Ce nouveau produit est conçu pour les acteurs des chaînes de valeur oignons et niébé, dans un premier temps. Il touche ainsi ‘’les Ndiaye’’, une zone comprise entre Thiès et Saint-Louis. Cependant, la plateforme compte à terme intégrer les acteurs des chaînes de valeurs majeures notamment le riz, la pomme de terre, l’acajou, le maïs et la banane, en favorisant, pour l’ensemble des acteurs, l’accès à des services de conseils et des informations utiles à une bonne prise de décision.

Babacar Sèye

(Source : Enquête, 8 février 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)