twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancement d’une plate-forme innovante propulsée par Global Voice Group pour « booster » la conformité fiscale et réglementaire des télécoms au Ghana

mardi 30 octobre 2018

Saluée par le Président Akufo-Addo comme une « pierre angulaire essentielle » à la réalisation d’un Ghana numérique, Global Voice Group (GVG) est fière d’annoncer qu’une plateforme commune, propulsée par ses technologies avancées, a été inaugurée officiellement lundi dernier par l’Honorable Nana Akufo-Addo, Président du Ghana. Livrée par la firme ghanéenne Kelni-GVG, avec l’assistance technique de GVG, cette plateforme permettra conjointement à la Ghana Revenue Authority (GRA) et à la National Communications Authority (NCA) d’optimiser le suivi réglementaire et fiscal des télécoms et des services d’argent mobile.

Dans son discours de lancement, le Président Akufo-Addo a qualifié la nouvelle plate-forme de « pierre angulaire essentielle à la réalisation de la vision gouvernementale d’un Ghana numérique ». Pour le PDG de GVG, M. James Claude, cette déclaration définit parfaitement l’essence même du projet : « La plateforme commune s’inscrit totalement dans cette vision numérique, souligne-t-il. Elle vise à remplacer les vieilles méthodes papier par des technologies avancées de l’ère numérique qui optimisent réellement l’efficience et renforcent la transparence dans des secteurs importants de l’économie tels que les télécoms et les services financiers mobiles. »

Les marchés des télécoms et des services d’argent mobile au Ghana s’apparentent à plusieurs égards à ceux d’autres pays qui ont adopté avec succès les technologies de GVG au cours des dernières années, comme la Tanzanie, l’Ouganda et le Rwanda. Ils se caractérisent par un manque généralisé de transparence, de fortes vulnérabilités à des risques importants tels que les fuites de revenus, l’érosion fiscale, la concurrence déloyale des géants de l’Internet et la prolifération de la fraude dans les communications internationales. La plateforme commune devrait avoir un impact positif immédiat et durable sur tous ces aspects.

Essentiellement, cette plateforme consiste en une infrastructure d’information des télécoms et de l’argent mobile qui fonctionne en temps réel pour les agences d’État et le gouvernement du Ghana. Elle connecte directement les autorités à la source d’information, collectant des données inaltérables sur le trafic et les transactions. Avantage notable : les technologies développées par GVG procurent aux autorités cette visibilité en temps réel d’une manière non-intrusive, sans aucun impact sur les activités des opérateurs et en totale conformité avec les lois sur la protection des renseignements personnels.

Outre les applications de mesure du trafic utilisées pour calculer et facturer les taxes, redevances et frais réglementaires dus au gouvernement, la plateforme apportera d’autres bénéfices majeurs à toutes les parties prenantes au Ghana. Son volet de gestion de la fraude permettra à la NCA de coordonner efficacement la lutte contre la fraude sur les appels internationaux qui occasionnent des pertes de revenus substantielles pour les opérateurs et le gouvernement, tout en affectant la sécurité des réseaux et la qualité des services aux abonnés. Dans l’ensemble, la plateforme facilitera une approche beaucoup plus proactive et préventive du contrôle réglementaire, soutenue par des données en temps réel, assurant une meilleure protection des consommateurs et réduisant substantiellement le coût de la non-conformité pour l’industrie, contrairement à une approche punitive fondée sur des informations partielles.

Comme M. Claude le souligne : « Il s’agit d’une approche gagnant-gagnant pour les citoyens, l’industrie et le gouvernement. En tant que fournisseur de technologies, nous sommes fiers d’assister notre partenaire ghanéen, Kelni-GVG, ainsi que les autorités ghanéennes dans la réalisation de cette étape majeure vers un écosystème des télécoms et de l’argent mobile plus transparent, sécuritaire, conforme et prospère au Ghana. »

(Source : PRS Newswire, 30 octobre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)