twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La vigilance d’un greffier fait arrêter six Nigérians

samedi 14 mai 2011

Six Nigérians, résidant à Ouakam, ont tenté, via internet, de rouler dans la farine un greffier. Mais ce dernier leur a tendu un piège ayant conduit à leur arrestation par les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic). Ils ont tous été déférés au Parquet, le 26 avril dernier, pour association de malfaiteurs, tentative d’escroquerie et séjour irrégulier au Sénégal.

Si certains fréquentent les réseaux sociaux tels que Facebook à la recherche d’opportunités d’affaires ou de simples connaissances, d’autres par contre y entrent pour des activités délictuelles. Et ce n’est pas le Greffier du Tribunal Régional Hors Classe de Dakar que des Nigérians ont tenté d’escroquer qui dira le contraire.

Face aux enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic), le plaignant révèle que tout est parti d’une invitation via Facebook dans laquelle une nommée Grace Ben lui propose un partenariat d’affaires portant sur le commerce de produits chimiques destinés à l’alimentation de chevaux.

Mieux, la dame lui suggère l’achat de 300 bouteilles de ce produit en raison de 500 euros (325 000 F Cfa) l’unité. Non sans faire miroiter au greffier qu’il peut revendre l’unité à 1 500 euros (975 000 F Cfa) et qu’ils devaient, par la suite, se partager les bénéfices à parts égales.

Auparavant, Grace Ben propose au plaignant d’acheter un échantillon de trois bouteilles auprès d’un indien établi au Sénégal et nommé Samir. Sans hésiter, le greffier, dont un des amis a été victime du même modus operandi, accepte le deal et fixe un rendez-vous à l’Hindou au niveau de la gare routière Lat Dior de Dakar, le 26 avril dernier.

Sur place, c’est un Nigérian qui se présente comme étant l’émissaire de l’Hindou. Il est alors mis aux arrêts par les deux policiers qui accompagnaient le greffier. Ensuite, les limiers font une descente à Ouakam, domicile du rabatteur, où ils arrêtent cinq autres Nigérians sans permis de séjour. Suffisant pour qu’ils soient tous - les six interpelés - déférés au Parquet pour association de malfaiteurs, tentative d’escroquerie et séjour irrégulier.

A. Guèye

(Source : Nettali, 14 mai 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)