twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La tutelle cherche à freiner les dérives de la presse en ligne

samedi 15 novembre 2014

Le ministre Mbagnick Ndiaye suggère la formation pour lutter contre les dérives de la presse en ligne.

Le ministre de la Culture de la Communication, Mbagnick Ndiaye, a, lors de l’atelier portant régulation de la presse en ligne, loué les qualités de la presse en ligne, tout en listant les défauts et dérives et pensent que seul un bon programme de formation peut permettre d’y remédier.

Il a décliné ses attentes pour l’atelier sur la régulation et le modèle économique dont les conclusions devraient intégrer le Code de la presse qui va passer en relecture.

L’atelier est l’aboutissement d’un engagement résolu pour assainir le secteur et lui doter d’un cadre de référence. Mbagnick Ndiaye a indiqué que « la presse est devenue un domaine incontournable dans l’espace médiatique sénégalais. Elle est, grâce à la démocratisation de l’accès à l’internet, une source privilégiée pour une bonne partie de nos compatriotes dans leur quête d’une information diversifiée et plurielle ».

Selon le ministre, cet engouement du public s’explique par la multiplication croissante des supports d’information en ligne et la diversité de l’offre informationnelle et de divertissement qui sont prévus.

Toutefois, note-t-il en substance : « qui dit diversification de support en ligne, dit aussi multiplication des intervenants ». « Des intervenants qui souvent sans formation aucune s’adonnent à la diffusion au même titre que les journalistes qui sont formés pour cette tâche ».

Et la conséquence, « qui en découle, c’est que nous vivons au quotidien avec pincement au cœur, à la répétition des dérapages, des dérives où les attaques injustifiées de la vie privée des personnes », regrette-t-il.

Aussi, s’est-il adressé aux administrateurs de la presse en ligne en ces termes : « l’information que vous diffusiez peut construire comme elle peut aussi détruire des vies, mais également des familles. C’est donc une très lourde responsabilité », a-t-il rappelé.

Pour la ministre de la Communication et la Culture, on ne peut pas parler de liberté de presse sans responsabilité. « Si la liberté de presse garantie par les textes fondamentaux de notre pays permet aux médias de s’exprimer librement sur tous les sujets, il est évident que cette liberté de dire, de montrer doit impérativement s’accompagner de notions de responsabilité sous le sceau de l’éthique ».

La responsabilité de l’administrateur de site d’information est d’être regardant, d’une part, au traitement professionnel de l’actualité, en veillant au respect des règles d’éthique et de déontologie ; d’autre part, il doit procéder à un filtre, un contrôle rigoureux des commentaires dans les forums » déclare Mbagnick Ndiaye.

Ainsi, « la problématique de la régulation de la presse en ligne est une brûlante actualité », car, souligne-t-il, « elle renferme toutes nos préoccupations essentielles relatives au secteur média électronique, dont le développement gigantesque rend très difficile son encadrement administratif et juridique ».

(Source : Ecofinance, 15 novembre 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)