twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

« La transformation digitale n’est pas que technologique »

mardi 12 mai 2020

Grâce à un réseau de 4500 km de fibre optique dans les 45 départements du Sénégal, l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) a pu interconnecter l’essentiel des bâtiments administratifs à l’intranet administratif. Pour le Directeur général de l’Adie, Cheikh Bakhoum, la pandémie du Covid-19 aura permis de mettre en exergue les multiples opportunités qu’offre le numérique. Aujourd’hui, la plupart des rencontres, jadis tenues en mode présentiel dans une salle physique, sont en vidéoconférence. Mais, le bémol pour le patron de l’Adie est que les usagers doivent comprendre que la transformation digitale n’est pas que technologique ; elle implique un fort volet de conduite du changement pour que l’appropriation et l’utilisation des outils soient optimales.

Sept Afrique Hebdo : Aujourd’hui, l’Etat sénégalais a fini de miser sur le télétravail afin de contourner les obstacles liés au Covid-19… Quel a été le rôle de l’ADIE dans ce nouveau dispositif ?

Cheikh Bakhoum : S’il y a un secteur qui a su révéler toutes les opportunités qu’il offre durant cette période de pandémie du Covid-19, c’est bien celui du numérique. La distanciation sociale qu’impose la lutte contre cette pandémie a fini par pousser de nombreuses structures à s’adapter tout en se donnant les moyens de poursuivre leur travail. L’Administration sénégalaise n’est pas en reste. Déjà, depuis quelques années, l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) n’a eu de cesse de faire la promotion d’outils collaboratifs dont l’objectif principal est d’unifier la communication et d’accroître la performance des agents de l’Administration. Le contexte actuel de pandémie du Covid-19 a davantage incité les administrations à solliciter l’ADIE pour le déploiement d’outils de télétravail. Nous avons donc renforcé et diversifié notre catalogue de services pour mieux répondre à la demande croissante des structures dans ce contexte. Les solutions que nous proposons sont pour la plupart dans l’intranet administratif. Elles ont été testées et éprouvées, elles sont hébergées dans les centres de ressources de l’ADIE et répondent aux exigences sécuritaires.

Grâce à notre réseau de 4500 km de fibre optique dans les 45 départements du Sénégal, nous avons pu interconnecter l’essentiel des bâtiments administratifs à l’intranet administratif. Nous avons ainsi pu installer le système de Vidéoconférence dans plusieurs structures administratives. D’ailleurs, le chef de l’Etat préside depuis le 1er avril 2020 les Smart-conseils ou réunion du Conseil des Ministres en mode vidéoconférence. Il en sera ainsi jusqu’à la fin de cette période de lutte contre le Covid-19. Nous proposons également un nouvel outil : le Web Conférence qui permet de faire des conférences (audio- vidéo) sur Internet de manière simple, sans aucune installation sur le poste de travail. Nous mettons également à disposition des structures l’outil OPTICA qui permet de faire la gestion et le suivi des projets en ligne. Comme vous le savez, l’Administration travaille aussi beaucoup avec le courrier. Nous avons donc développé une plateforme sécurisée pour la gestion dématérialisée du courrier. Le Système de Gestion Électronique du Courrier (SyGEC) est disponible en version web et mobile simple d’utilisation. La messagerie également est un outil de télétravail assez usité dans les administrations.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous avez été confrontés avant de pouvoir mettre les différents services de l’Etat dans le dispositif qui permet aujourd’hui le télétravail ?

Nous n’avons pas eu de difficultés particulières car, les bases étaient déjà posées depuis des années. Nous disposons du plus grand réseau fibre optique au Sénégal et nous proposons depuis des années des solutions digitales adaptées aux besoins de notre Administration. Il y a plusieurs structures qui ont adopté nos offres et en font une bonne utilisation. Par contre, nous rencontrons parfois des résistances au changement dans certaines structures. La transformation digitale n’est pas que technologique ; elle implique un fort volet de conduite du changement pour que l’appropriation et l’utilisation des outils soient optimales.

Comment l’ADIE a-t-elle réussi à organiser le premier Conseil des Ministres en mode vidéoconférence ?

Il faut noter que le déploiement du système de vidéoconférence n’est pas une première pour les structures de l’Etat. Plusieurs réunions impliquant plusieurs entités, ont par le passé, été organisées grâce à la vidéoconférence. La nouveauté se situe dans la tenue d’un Conseil des Ministres en mode visioconférence. Avant le 01 avril 2020, le Sénégal ne l’avait jamais expérimenté, toutes les réunions du Conseil des Ministres se tenaient en mode présentiel dans une salle physique. Le contexte actuel a poussé le Chef de l’Etat, M. Macky Sall, à concilier les impératifs de gouvernance au respect des mesures sanitaires. Il fallait donc un système adapté et sécurisé et c’est ce qu’offre le système de vidéoconférence déployé par l’ADIE. Nous avons commencé avec quelques sites et progressivement, nous avons déployé le dispositif dans la quasi-totalité des sites où sont les ministres et autres personnes devant assister à cette réunion hebdomadaire. Les équipes assurent le support technique et veillent à ce que les séances se déroulent bien sur ce plan

Quels sont les grands chantiers sur lesquels l’ADIE travaille présentement ?

L’ADIE, de par ses missions, joue un rôle essentiel dans la mise en œuvre de la stratégie Sénégal numérique SN2025. Elle assure la conduite des grands chantiers de l’Etat en matière d’informatisation. Nous sommes actuellement en train d’exécuter, pour le compte de l’Etat, le programme Smart Sénégal. Il s’agit d’un ambitieux programme qui vise à améliorer considérablement les conditions de vie des populations grâce au numérique et contribuer à l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal Emergent. C’est un programme composé de cinq projets : Safe city ou Ville Sûre pour améliorer la gestion de la sécurité grâce au numérique, Smart Territoires pour un service public de proximité et de qualité, Smart Education pour contribuer à la modernisation du système éducatif, Smart Wifi pour rendre plus accessible Internet et le projet Câble sous-marin. Nous sommes également en train de dérouler le Projet d’Appui Structurel à la Stratégie d’Aménagement Numérique du Territoire (PASSANT). L’objectif est de renforcer l’infrastructure réseau et d’améliorer la couverture nationale afin de permettre à toutes les structures administratives, d’accéder à l’intranet administratif et d’améliorer la qualité des services fournis. Nous accompagnons également l’Administration dans son processus de modernisation à travers le Programme d’Appui à la Modernisation de l’Administration (PAMA). L’ADIE déroule aussi depuis maintenant plusieurs années, le projet de dématérialisation des procédures administratives. Il s’agit là de quelques chantiers parmi tant d’autres sur lesquels l’ADIE est engagée.

Sept Afrique Hebdo

(Source : Seneweb, 12 mai 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)