twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La toile à travers les mots, signes et symboles : Un langage qui n’est pas souvent net

lundi 30 octobre 2000

Ils sont nombreux, ceux qui au moment de leurs premiers contacts avec Internet, à avoir été un peu déconcertés par la régularité de nombreux nouveaux signes et mots absents du vocabulaire traditionnel. Internet dont l’essentiel des termes sont aujourd’hui en anglais a aussi cette particularité de nous avoir introduit dans un univers sémantique et sémiotique dont la pratique courante est souvent inversement proportionnelle à la bonne compréhension de ses termes que nous utilisons.

C’est, pour un tantinet, répondre à ces préoccupations lexicales et didactiques que ces éléments vous sont proposés pour contribuer à mieux comprendre certains mots, signes et symboles en vogue sur la toile. Mais cet inventaire que nous vous risquons à proposer est loin -vous vous en doutez certainement- de répondre aux besoins de la masse documentaire nécessaire à une exploration à fond du vocabulaire d’Internet. Ne serait-ce que parce que l’une des particularités du "réseau mondial" est, en outre, d’abriter régulièrement, surtout dans les pays développés, des innovations qui déclassent les toutes dernières inventions mais continuent d’être en vogue dans les pays en développement comme le nôtre. Ainsi, seules quelques pistes sont proposées à ceux qui s’initient à l’utilisation du "réseau des réseaux " pour qu’ils soient moins rebutés par un langage qui n’est pas souvent net avec les débutants.

Actualiser  : Si vous avez une image qui ne s’est pas bien chargée ou le contenu d’une page web altéré par suite d’un défaut d’affichage, n’ayez pas de crainte. Cliquez sur le bouton "Actualiser" pour recharger la page.

Adresse IP  : C’est une adresse élaborée dans le respect des règles du protocole de communication par Internet ou Internet Protocol (IP) en anglais. Telle qu’elle est présentée par les spécialistes, une adresse IP" permet de localiser toute machine connectée au réseau d’Internet" : L’adresse IP est un code d’une dizaine de chiffres. Chaque ordinateur relié au réseau mondial est doté d’un code. Selon les explications des spécialistes, l’adresse fonctionne comme un numéro de téléphone : En tapant l’adresse d’un site Internet (ex : http//www.sudonline.sn), l’ordinateur et le modem fonctionnent comme un numéro de téléphone. Ils composent automatiquement le code correspondant au site.

Arobase : Il existe dans toutes les adresses électroniques. Matérialisé par ce signe@, arobase veut dire tout simplement "chez". En anglais, il signifie "at". Par exemple, si vous avez henri@ hotmail, comprenez par là que le site de Henri est hébergé dans le service de messagerie de Hotmail.

Bande passante : Par ce vocable, il faut comprendre la capacité de réception maximale d’une ligne, qu’elle soit analogique ou numérique. En fonction de son étroitesse ou de sa épaisseur, la bande passante permet par exemple de savoir le volume de communications qui peuvent passer en un temps déterminé. Plus la bande passante est grande, plus elle a la possibilité de permettre un plus grand nombre de connections à Internet. Inversement, son étroitesse limite le nombre d’internautes. La bande passante de la Sonatel est de 4 mégabits.

Bit  : C’est la plus petite unité informatique. Bit est une contraction de "binary digit". C’est une unité qui sert à mesurer, par exemple, la largeur de bande passante. Le bit est généralement exprimé en seconde. En abrégé, cette unité de mesure s’écrit indistinctement bps, bits/s, bit/s ou b/s.

Chat  : Si vous voulez " bavarder" sur Internet, vous pouvez le faire à l’aide du "chat". C’est un système qui permet aux internautes de discuter en temps réel en échangeant des messages électroniques.

Connexion : L’opération qui vise en mettre en liaison ou à relier un ordinateur à Internet. A la fin de cette opération, on effectue ce qu’on appelle une déconnexion.

Cyber : "Préfixe ou adjectif variable. Caractérise tout ce qui a trait au réseau Internet. Exemples : un cyberjournaliste, la cybersociété"

Cybercafé  : Un endroit où on peut consulter Internet et/ou boire du café. Les cybercafés sont des fournisseurs de services Internet. Dans la ville de Dakar, il existe plusieurs cyber cafés où les gens viennent surfer à des tarifs variables : 500 FCFA les 30 mn, 1500 FCFA l’heure etc.

Débit  : Vitesse à laquelle s’effectue une connexion.

Domaine  : Groupe d’ordinateurs interconnectés qui sont gérés comme un tout, avec des règles et des procédures communes. Extranet : Les employés d’une entreprise dotée d’un système Intranet peuvent le consulter quand ils sont hors de leur service. Ainsi, parlant d’extranet, on évoque l’accessibilité totale ou partielle d’Intranet, depuis l’extérieur d’une entreprise. Mais attention, l’accès à extranet n’est pas possible via Internet.

E-mail  : C’est la contraction des termes anglais electronic et mail. En français, e-mail veut dire courrier électronique. Le e-mail est l’une des composantes d’Internet les plus utilisées. Un e-mail permet de recevoir et d’envoyer des messages électroniques. Selon les chiffres publiés par le magazine "Am" (numéros 178/179 de juillet-août 2000), il y aurait quelque 570 millions d’adresses électroniques dans le monde.

FAI  : Ce sigle désigne un fournisseur d’accès à Internet. Un FAI permet à un client d’avoir une connexion à Internet. En anglais, un fournisseur d’accès à Internet est appelé Internet service provider d’où le terme anglais provider souvent utilisé pour parler d’un FAI.

Fichier joint  : En anglais, un fichier joint est appelé attachement. En envoyant un texte d’une certaine longueur ou un document qu’on veut enrichir, par exemple, on peut le joindre à un e-mail d’où souvent le vocable de fichier attaché. Ainsi, en plus du message, vous aurez une pièce jointe. Ce fichier attaché ou joint peut être un texte, du son ou de l’image ou un texte multimédia.

Firewall  : Littéralement, "mur de feu". En termes plus explicites, Firewall désigne un ordinateur qui veille à la bonne marche du réseau interne d’une entreprise. A ce titre, il surveille les fichiers reçus en faisant découvrir les virus et les tentatives de piratage. En cas de dysfonctionnement de cette machine de surveillance, le système de sécurité d’une entreprise peut être mis à nu.

Freeware  : Logiciel diffusé gratuitement par son créateur.

Gopher  : C’est l’ancêtre du Web. Sa naissance est située dans les années 80 aux Etats-Unis. Il est un produit de l’Université du Minnesota. Mais depuis la création du Web, Gopher lui a cédé la place. Selon les spécialistes, "aujourd’hui, plus personne n’utilise Gopher : serveurs et internautes s’en détournent au profit du Web, plus convivial, plus ludique et plus esthétique". L’un des avantages du Web sur Gopher résulte du fait que ce dernier n’offre que des données en textes. Il ne peut par exemple offrir des informations en tableaux, en images ou en son, entre autres, à la manière du Web.

HTTP  : Hypertext Transfer Protocol (en anglais) ou Protocole de transfert de fichiers. C’est le standard universel des pages Web. Il s’agit du protocole conclu en vue de l’utilisation du web. En général, l’adresse d’un site commence par http://www suivi d’un point, du nom du site, d’un autre point et d’un suffixe (com, sn, etc.).

Internet  : C’est un réseau informatique mondial appelé encore réseau des réseaux. Le net est l’autre nom communément employé pour désigner Internet.

Intranet  : "Réseau propre à une entreprise, fonctionnant sur le modèle d’Internet, selon les mêmes protocoles de communication et avec la même gamme de services (e-mail, Web, etc.)" .Au sein d’une entreprise, il peut y avoir un système Intranet qui permet aux employés de communiquer entre eux suivant des technologies similaires à celles qui sont utilisées lorsqu’il s’agit d’Internet. Cependant, ce réseau n’est destiné qu’aux employés de l’entreprise. Il n’est pas fait pour les personnes qui en sont extérieures.

Modem  : Ce mot est composé des termes modulateur et démodulateur. Il désigne une boîte reliée à une prise téléphonique pour permettre un accès à Internet. Le modem permet de décoder les messages qui sont envoyés ou reçus sur Internet. Un modem peut être interne ou externe. Mais conseil pratique que les spécialistes donnent aux néophytes du net : "Il est préférable de choisir un modem externe : son remplacement ou sa réparation sont plus faciles".

Moteur de recherche  : Si vous voulez faire des recherches sur le web, probablement, vous aurez à utiliser un moteur de recherche. Il s’agit d’un serveur spécialisé en la manière. La recherche se fait à partir des données que présentent l’internaute au serveur ( lire également l’article de Bassirou Ndiaye).

Newsgroup : Ce sont des fora de discussions sur Internet, une sorte d’agora où les internautes peuvent échanger autour de thèmes liés à l’actualité.

Nom de domaine  : Votre adresse électronique est toujours composée avec une référence indiquant ce qu’on appelle un nom de domaine. Ce nom de domaine est souvent désigné par deux lettres indiquant le pays. S’il s’agit du Sénégal par exemple, vous avez souvent .sn. Pour la France, c’est fr . Dans ce cas, il s’agit d’un code-pays évoquant des domaines nationaux. Le second type de domaine fait référence à une activité (code activité). Il est composé de trois lettres. Dans ce second cas, on parle de domaines génériques. Ainsi, à titre d’exemple, vous avez le code com quand il s’agit d’organismes commerciaux, edu pour signer une structure liée à l’éducation comme l’université par exemple, mil pour parler d’une organisation militaire, gov s’il s’agit d’un organisme gouvernemental. Cependant, il faut préciser que gov et mil sont réservés aux seuls Usa.

NTIC  : Les nouvelles technologies de l’information. Par ce vocable, il faut entendre une gamme de moyens de communication allant de la radio à la télévision en passant, entre autres par le téléphone portable, Internet. On voit également souvent écrire, comme aux Usa, les TIC, pour parler des Technologies de l’information et de la communication.

Navigateur  : Pour surfer dans Internet, on n’a besoin d’un logiciel de navigation appelé encore navigateur. Certains emploient le terme butineur ou fureteur. Exemple de navigateurs : Internet Explorer et Netscape Communicator

Page d’accueil  : Elle se dit home page en anglais. C’est une page web qui sert de porte d’entrée à l’ensemble d’un site à une subdivision majeure du site.

"Précédent" et "Suivant"  : Ce sont des boutons qui vous permettent de revenir en arrière et de repartir quand vous êtes sur le net. Ils servent à naviguer entre les pages que vous avez déjà visionnées.

Recharger  : Pour actualiser le contenu d’une page, il suffit de cliquer sur le bouton "Recharger".

Surfeurs  : Le verbe surfer veut dire consulter une page web. Les utilisateurs d’Internet sont appelés surfeurs.

Portail  : C’est un site destiné à présenter des données sur un sujet donné. Quand il s’agit d’un pays par exemple, vous pouvez avoir des références sur ses institutions, le nombre d’habitants, la superficie etc.

Télécharger  : Transfert d’un fichier d’un site à un autre.

Shareware  : A la différence du freeware, l’utilisation régulière du logiciel shareware impose de payer son créateur, ne serait-ce qu’une petite somme.

Slash : Il s’agit d’une barre oblique qui se matérialise par ce signe /. Selon les indications trouvées dans le livre "Internet à l’usage des journalistes", "sur Internet, le simple slash est une marque de répertoire ou bien indique un sous-répertoire.

Start-up  : Pour définir ce qu’est une start-up, les réponses peuvent être variées, ainsi que le note le magazine "Entreprendre" dans son numéro de septembre 2000. Communément, on entend par start-up une entreprise qui évolue dans le domaine des Nouvelles Technologies de l’information et de la communication (Ntic). Cette entreprise a été généralement créée entre 1995 et 1999. Elle est en outre " innovante en termes de secteur d’activité, de commercialisation ou encore de mode de développement et connaît une croissance rapide tant en ce qui concerne le chiffre d’affaires que le capital et/ou les effectifs".

URL : C’est l’acronyme de Uniform Resource Locator en anglais. En langue française, cela donne localisateur de ressource unique. Par le terme URL, il faut entendre une adresse Web. Cette adresse est dotée d’un numéro unique comme pour les numéros de téléphone. Sur le web, l’URL est du type "http://www.yahoo.com.".

WAP  : C’est la version téléphone portable du web. Avec le système wap, on se sert de son téléphone portable pour surfer sur le web. Mais attention, les écrans de nos téléphones portables ne sont pas jugés commodes pour surfer sur Internet. Il faut des écrans qui prennent un nombre plus élevé de lignes pour un plus grand confort de navigation. Le Wap déjà expérimenté dans des pays comme la France, le Japon, entre autres, n’est pas encore pratiqué au Sénégal. Ses applications sont cependant intéressantes et réservent de profonds bouleversements dans notre vie quotidienne. Dans les pays qui l’utilisent présentent, elles permettent par exemple de "consulter un e-mail depuis la terrasse d’un café, trouver un itinéraire, télécharger le dernier air à la mode, réserver une table dans un bon restaurant..".

Web  : Il désigne une composante d’Internet tout comme le courrier électronique en est une autre. Décortiqué, le Web donne World Wide Web. D’autres parlent de W3. Pour parler du Web, les francophones parlent de toile d’araignée mondiale. Sur le web, on navigue d’une page à une autre. La toile d’araignée mondiale est créée en 1989 par le Centre européen de recherche nucléaire

Webmaster  : Concepteur ou gestionnaire de site web. Le webmaster est considéré comme la vigie technique d’un site. Le travail d’un webmaster consiste à mettre en page des contenus réalisés, par exemple, par une rédaction, et à assurer la maintenance régulière des différentes pages et des contenus multimédias.

Dossier réalisé par Bassirou Ndiyae et Malick Rocky Ba

Éléments bibliographiques :

Panos (Institut) : Internet à l’usage des journalistes africains, Karthala, mai 1999. Underdahl ( Brian) et Willet (Edward) : Internet. La Doc des Pros, Editions First Interactive,Paris, 1998. Afrique magazine, juillet-août 2000, n°178-179. Entreprendre ( magazine), septembre 2000, n°147. Le Figaro, n°17389 de samedi 8 juillet et dimanche 9 juillet 2000. Webmagazine, septembre 2000, n°17.

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)