twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

« La taxe sur les appels entrants réduit le Transfert d’argent des Modou-modou »

mercredi 7 septembre 2011

La taxe sur les appels entrants diminue manifestement l’envoie d’argent des sénégalais de l’extérieur et par ricochet, risque d’aboutir à une hausse sur les appels sortants. C’est pour cela que l’entente nationale des associations des consommateurs appelle à la concertation.

« Admettre une taxe sur les appels entrants serait synonyme d’accepter une augmentation sur les appels sortants ».Du moins, c’est l’avis de l’entente nationale de l’association des consommateurs. En effet, par la voix de Aliou Sarr, président de la dite association, cette hausse pourrait déteindre sur les appels sortants en influençant les pays voisins. « Cette mesure entrainerait une application de mesures similaires dans les autres pays. Ce qui induira forcément l’augmentation des tarifs des appels téléphoniques sortant du Sénégal à destination de l’extérieur » selon les spécialistes.

Ainsi, le décret du 24 aout 2011 signé par le président de la République fixant un tarif minimum des terminaisons et de transite de 142 FCFA aurait un impact négatif sur l’argent qui est transféré chaque année dans le pays par les sénégalais établis à l’extérieur. Selon Monsieur Sarr, « ces transferts avoisinent les 300 milliards de nos francs, aussi, il est du devoir impérieux de l’ENAC et de ses membres d’indiquer clairement leur position sur cette affaire de taxe sur les appels entrants. » Et notre interlocutrice d’ajouter : « cette taxe est inopportune et injuste à l’égard de tous les consommateurs sénégalais, ceux d’ici et ceux de la diaspora. » Et pour se faire, l’Enac lance un appel au gouvernement pour une concertation pour trouver les solutions idoines pour préserver les intérêts légitimes de toutes les parties et en priorité ceux des consommateurs quel que soit leur lieu de résidence. Aussi, l’entente souhaite être impliquée au dialogue qu’elle prône et à toutes les autres rencontres ou aux décisions susceptibles de menacer les intérêts des consommateurs.

(Source : Rewmi, 7 septembre 2011)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)