twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La surtaxe sur les appels entrants effectivement abrogée à partir du 15 mai

samedi 5 mai 2012

Le gouvernement a décidé de l’abrogation du décret présidentiel relatif à la surtaxe sur les appels internationaux entrants au Sénégal, en accord avec les acteurs du secteur, a annoncé, samedi à Dakar, le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Kane.

La décision d’abroger ce décret datant d’aout 2011 doit prendre effet à partir du 15 mai, a précisé M. Kane, dans une déclaration rendue publique le même jour, en présence notamment de son collègue Abou Lô (Communication, Télécommunications et TIC).

Etaient également présents, le Secrétaire général du gouvernement, Seydou Guèye, le conseiller spécial du président de la République en charge des TIC, Abdoul Aziz Mbaye, les responsables des différents opérateurs : Sonatel, Sentel, Expresso et de leurs collaborateurs.

‘’Nous sommes heureux d’être arrivés à un accord entre l’Etat du Sénégal et les opérateurs de télécommunications après de longues discussions souvent difficiles mais toujours responsables’’, a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances.

‘’En effet, nos populations dans tous leurs segments, se sont senties interpellées’’ par cette décision née d’un décret présidentiel datant d’août 2011, sous le magistère de l’ancien président Abdoulaye Wade, a-t-il signalé. Selon lui, il se trouve par ailleurs que cette décision a eu ‘’des effets pervers’’ sur l’économie du pays.

Si l’engagement des nouvelles autorités d’annuler cette décision ‘’ne faisait pas de doute’’, eu égard notamment aux engagements pris par le président Macky Sall lors de la dernière campagne électorale, il reste qu’il fallait prendre en compte les intérêts de l’Etat dont une partie des recettes pour la loi de finances 2012 dépendait de ce décret, a-t-il fait valoir.

Partant, il a salué ‘’l’attitude responsable des opérateurs’’ de téléphonie. ‘’En effet, au-delà de l’opportunité de la suppression de cette surtaxe sur les appels entrants, ces opérateurs ont compris la nécessité de ne pas précariser davantage l’état actuel déjà très difficile de nos finances publiques’’, a relevé Amadou Kane.

S’agissant de la compétitivité du secteur, M. Kane a dit que l’Etat a ‘’confirmé toute sa disponibilité à explorer avec les opérateurs toutes les possibilités et modalités pratiques’’ de contrôle des contrôle des communications et de lutte contre la fraude.

(Source : APS, 5 mai 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)