twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La surtaxe ayant débuté le 1er octobre dernier : La Sonatel ne payera pas la facture de septembre de l’Artp selon son Dg Cheikh Tidiane Mbaye

vendredi 28 octobre 2011

La facture de cinq milliards que l’Artp lui demande de payer, pour le compte du mois de septembre, sur la surtaxe des appels internationaux entrants, la Sonatel ne va pas l’honorer. Le conseil d’administration de la boîte en a décidé ainsi, et le directeur de la boîte Cheikh Tidiane Mbaye l’a confirmé hier. « Le mois de septembre ne peut pas être concerné et le conseil d’administration de la Sonatel nous a demandé de ne pas payer les sommes qui ne seront jamais collectées. Le décret lui-même qu’il ne fixe pas de date d’effet, il demande de facturer 141 F Cfa au lieu de 92 FCfa. Et les 50 F Cfa, de les reverser à l’Artp. Donc c’est cette agence qui est devenue maintenant une agence de collecte et d’imposition, qui nous a envoyé une facture, il y a une semaine » a expliqué le chef d’entreprise qui indique que « L’Artp nous coûte très cher ». Et cela, malgré qu’ils aient avec leur ministre de tutelle en amont, un « accord sur le fait qu’il n’est pas possible de recevoir une notification de la date d’application de 30 août ». Car ajoute t-il, « le 31 août étant d’ailleurs férié et demander que le 1er septembre qu’on l’applique, ce n’était pas possible ».

En guise d’explications, M Mbaye explique que la facture leur a été envoyée alors qu’ils n’ont commencé à surtaxer que depuis octobre : « La facture nous a été envoyée pour le mois de septembre, alors que la surtaxe est appliquée depuis le 1er octobre. C’est depuis octobre que les opérateurs étrangers sont censés reverser 141 francs Cfa par minute à Sonatel ». Et de plus, la Sonatel a des contrats qui le lient « aux opérateurs étrangers dans lesquels, il y a des délais minimums d’information à respecter ». « Donc quand on a reçu cette notification nous avons informé le ministre qui nous a donc dit qu’on pouvait commencer à la date du premier octobre sur cette base-là, on a donc commencé à facturer les opérateurs étrangers le 1er octobre 2011 ».

Youssouf Sané

(Source : Le Populaire, 28 octobre 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)