twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La start-up 3air veut résoudre le problème d’accès à Internet en Afrique grâce à la blockchain

jeudi 4 novembre 2021

Malgré les progressions significatives de ces dernières années, l’Afrique est toujours l’un des continents les moins desservis par Internet. De nombreuses régions se retrouvent ainsi isolées, diminuant l’intérêt de certains investisseurs pour le continent.

La start-up basée sur la blockchain, 3air, a annoncé le 2 novembre, son projet de connexion à Internet en Afrique. Elle pilote actuellement l’initiative « Cable in the air » pour prouver la viabilité de son concept d’accès décentralisé à Internet en Sierra Leone, un pays d’Afrique de l’Ouest.

Grâce à un partenariat avec l’opérateur suisse de télécommunications K3 Telecom, l’infrastructure physique nécessaire sera du ressort de la firme helvétique dans le cadre de son initiative « K3 Last Mile ». K3 Telecom fournira plusieurs stations pour l’Internet mobile pouvant accueillir jusqu’à 15 000 internautes. Les stations auront une portée de 50 km et peuvent fournir jusqu’à 1 Gb/s par utilisateur (240 fois plus rapide que la connexion Internet mobile moyenne).

La start-up va quant à elle développer le logiciel basé sur la blockchain pour la gestion des services. La cryptomonnaie native de 3air, basée sur Cardano, servira de monnaie d’échange pour avoir accès aux divers services de la plateforme. Entre autres, on peut citer les abonnements mensuels aux services Internet et TV, les identités numériques, le système de récompense, de fidélité et de parrainage.

Pour rappel, 60% de la population mondiale utilise Internet, mais seulement 20% en Afrique. Plusieurs projets visent donc à rendre Internet plus accessible sur le continent, comme le récent accord entre la branche data du saoudien Al Yah Satellite Communications Company PJSC et le fournisseur de services de connectivité iSAT Africa. L’objectif est d’étendre les solutions de connectivité dans les zones reculées de douze marchés africains.

Adoni Conrad Quenum

(Source : Agence Ecofin, 4 novembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)