twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La société de paiement différé Zip se lance en Afrique en rachetant la fintech sud-africaine Payflex

vendredi 3 septembre 2021

L’Afrique est encore un marché à conquérir dans maints secteurs. De fait, les géants mondiaux sont à l’affût de bonnes affaires dans un monde où la population est sous-bancarisée.

Zip, une entreprise australienne spécialisée dans le paiement différé (Buy Now Pay Later en anglais, BNPL) a annoncé cette semaine, le rachat de la fintech sud-africaine Payflex pour un montant non divulgué. En devenant l’unique propriétaire de Payflex (elle détenait avant le rachat des parts de 25%), Zip poursuit sa stratégie d’expansion mondiale, et veut se lancer à la conquête du marché africain encore vierge.

Payflex, entreprise fondée en 2017, se dit être le leader sud-africain de BNPL avec 135 000 clients en 2021, chiffre en hausse par rapport aux 25 000 clients qu’elle avait en 2020. Pour Zip, l’objectif est de travailler avec la société sud-africaine pour la faire grandir davantage, et un succès dans cette entreprise pourrait être utilisé comme un modèle d’expansion dans d’autres pays africains.

Alors que les plateformes de paiement différé (Klarna, AfterPay, Affirm ou encore Splitit) sont en plein essor depuis quelques années dans le monde, elles sont encore relativement peu connues du marché africain. Rappelons que le BNPL permet aux acheteurs de payer leurs produits en plusieurs versements échelonnés.

La plateforme de Payflex permet aux clients de faire une demande en quelques secondes, sans paperasse, et des frais de retard ne sont dus que s’ils manquent un versement prévu. Les clients peuvent payer leurs versements Payflex avec n’importe quelle carte Visa, MasterCard ou American Express.

(Source : Agence Ecofin, 3 septembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)