twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La revue des besoins de connectivité de la RDC au menu d’une séance de travail entre le ministre Kibassa et le DG de Rascom

mardi 10 mars 2020

Augustin Kibassa Maliba, ministre des Postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC), a reçu ce lundi 09 mars, une délégation de l’organisation régionale africaine de communications par satellite (Rascom) conduite par son Directeur général régional, Mamadou Sarr.

Il était question, au cours de ces échanges, de revoir les besoins de la RDC en termes de connectivité mais également de présenter les différents services mis en œuvre par Rascom.

"Nous nous sommes rendus compte que depuis le lancement du premier satellite, la RDC est en train d’utiliser le satellite de Rascom pour les chaines de Télévision. Ses services ne sont pas très bien connus, beaucoup à Kinshasa ne savent pas que c’est Rascom qui offre les services. Actuellement, tous les Etats sont en train de faire la transition numérique et la RDC est dans la même vague. C’est dans ce cadre qu’on est venu ici pour revoir les besoins et les modalités de passage de l’analogique au Numérique", a déclaré Mamadou Sarr.

Et de poursuivre : "Aujourd’hui, on est là pour revoir tous les besoins, au-delà de la transition numérique, recadrer les besoins du pays en termes de connectivité, c’est ce qu’on appelle la revue des besoins, pour voir dans quelle mesure la RDC va mieux s’impliquer non seulement dans le fonctionnement de Rascom comme membre fondateur mais également utiliser les services de Rascom [Newlook] avec la nouvelle technologie que nous avons mise en place".

Le DG de Rascom a salué la détermination du ministre des PT-NTIC Augustin Kibassa Maliba qui, à travers le grand projet qu’il porte, veut à tout prix mettre fin à la fracture numérique en RDC.

A noter que l’organisation régionale africaine de communications par satellite est une entité qui était mise en place par l’Union africaine depuis les années 1992, pour mettre en place un outil d’intégration africaine, lancer des satellites au service de l’Afrique. Plusieurs Etats africains dont la RDC en sont membres.

Djodjo Vondi

(Source : Média Congo Press, 10 mars 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)