twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La privatisation partielle d’Ethio Telecom prévue dans les 6 prochains mois

vendredi 19 février 2021

En 2019, le gouvernement d’Ethiopie a initié un programme de réforme économique. Il fait de l’ouverture du capital de plusieurs entreprises publiques, notamment Ethio Telecom, une condition de son succès.

Dans un entretien accordé à Ethiopian News Agency mercredi 17 février 2021, Biruk Taye, conseiller principal auprès du ministre des Finances d’Ethiopie, a annoncé la privatisation partielle d’Ethio Telecom dans les six prochains mois. Il a indiqué que le gouvernement finalisait actuellement le lancement de cette opération qui verrait 40% du capital de l’opérateur historique acquis par une entreprise internationale tandis que 5% seraient proposés aux citoyens.

Biruk Taye a souligné que, lorsque le processus de privatisation d’Ethio Telecom arrivera à son terme, le gouvernement aura également déjà identifié les deux entreprises qui feront concurrence à la société publique sur le marché national. L’appel à propositions pour l’acquisition des deux licences télécoms est toujours en cours. Il s’achèvera le 5 avril 2021.

Les derniers réglages du gouvernement avant le lancement du processus de privatisation d’Ethio Telecom se poursuivent en parallèle à l’estimation financière de l’entreprise publique, confiée en janvier dernier au cabinet KPMG East Africa. L’opération qui court sur huit semaines devrait prendre fin d’ici mars 2021.

L’évaluation financière obtenue, combinée à celle confiée au cabinet Deloitte engagé par le ministère des Finances comme conseiller en transactions de la privatisation, aidera à mieux cerner la valeur réelle de l’entreprise au regard des nouveaux segments de marché dans lesquels elle va bientôt se lancer.

La privatisation réussie d’Ethio Telecom d’ici septembre 2021 permettra à l’Etat d’enregistrer davantage de revenus de la société télécoms sur les prochaines années grâce aux droits de licence, aux taxes et aux dividendes. Elle marquera également une avancée du gouvernement éthiopien dans son plan de réforme économique engagée en décembre 2019, qui prévoit une ouverture du capital de plusieurs autres entreprises publiques.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 19 février 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)