twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La fintech ougandaise Numida se tourne vers l’Afrique de l’Ouest pour y étendre ses prêts non garantis aux PME

mercredi 14 avril 2021

Après l’Ouganda où elle a décaissé près de 2 millions $ sous forme de prêts à plusieurs entreprises, Numida cherche à pénétrer la région ouest-africaine, avec le soutien de MSF Africa et d’un groupe d’investisseurs.

Numida Technologies, une fintech ougandaise qui soutient des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) avec des prêts non garantis, cherche à se développer en Afrique de l’Ouest, et cible plus précisément le Ghana.

L’entreprise cofondée par Mina Shahid, Catherine Denis et Ben Best a obtenu un fonds de démarrage de 2,3 millions $ qui pourrait servir à financer son expansion à l’ouest du continent, tout en renforçant sa présence à l’est où elle opère depuis l’Ouganda.

Même si elle nourrit des projets de croissance sur d’autres marchés, Numida restera très attachée à l’Ouganda où elle a fait profiter à plusieurs PME des prêts non garantis atteignant 2 millions $. Pour déployer son offre de financement, et limiter les défauts de paiement, l’entreprise a élaboré un mécanisme qui lui permet d’obtenir des données de flux de trésorerie ainsi que les antécédents financiers des structures sollicitant des prêts.

« C’était le problème que nous voulions résoudre. Créer les mécanismes pour obtenir des données de flux de trésorerie et les présenter sous une forme qui puisse être utilisée et intégrée dans les processus de souscription », a indiqué Mina Shahid interrogé par TechCrunch.

L’opération ayant conduit à la levée du financement de démarrage de 2,3 millions $ par la fintech ougandaise a été dirigée par la société technologique MSF Africa, avec la participation d’un groupe d’investisseurs.

Chamberline Moko

(Source : Agence Ecofin, 14 avril 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)