twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La fintech Wave devient la première licorne d’Afrique francophone avec une valorisation de 1,7 milliard $

mercredi 8 septembre 2021

Des licornes, start-up valant plus du milliard de dollars, émergent dans le monde entier, mais l’Afrique francophone est l’une des rares régions qui n’en disposaient pas encore. La donne vient de changer.

Wave, un fournisseur de services de mobile money basé aux Etats-Unis et au Sénégal, a levé 200 millions de dollars dans le cadre d’un financement de série A. Ce tour de table, auquel ont participé des bailleurs de renom comme Founders Fund, Stripe, Sequoia Heritage ou encore Ribbit Capital, valorise la fintech à 1,7 milliard de dollars, lui permettant de rejoindre le club fermé des licornes, une première en Afrique francophone.

« Nous avons vu une opportunité d’avoir un impact plus important en essayant de construire un meilleur service de mobile money, beaucoup plus abordable que celui que les opérateurs de télécommunications construisent dans une grande partie de l’Afrique subsaharienne », confie Drew Durbin, PDG de Wave, qui veut utiliser les fonds pour renforcer son infrastructure.

Notons que cette levée de fonds de Wave intervient alors que le marché du mobile money est en pleine croissance en Afrique subsaharienne. Selon plusieurs sources concordantes, jusqu’à 500 milliards de dollars ont transité par les comptes de 300 millions d’utilisateurs actifs dans la région en 2020. Les banques traditionnelles perdent de plus en plus de terrain sur le continent et au vu de ces chiffres, de nombreux investisseurs y voient une opportunité intéressante.

Rappelons que la plateforme de Wave s’apparente à PayPal, mais ne nécessite pas de compte bancaire. Elle gère un réseau d’agents utilisant leur trésorerie pour servir les utilisateurs. Selon la société, les utilisateurs peuvent effectuer des dépôts et des retraits gratuitement, et doivent payer des frais de transfert de 1% lorsqu’ils envoient de l’argent, un montant qu’elle présente comme 70 % moins élevé que ce que proposent les services de Mobile Money des opérateurs télécoms. La technologie de Wave diffère également de celle des opérateurs télécoms, en cela qu’elle est uniquement basée sur des applications.

Pour les utilisateurs qui ne possèdent pas de smartphone, Wave fournit également une carte QR gratuite pour effectuer une transaction chez un agent.

(Source : Agence Ecofin, 8 septembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)