twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La fibre optique est vitale pour l’Afrique

mardi 2 juillet 2019

Plusieurs experts présents lors de la Semaine internationale des télécommunications (ITW) récemment tenue à Atlanta aux Etats unis, se sont accordé sur l’importance des investissements dans les infrastructures de fibre terrestre pour permettre la croissance de l’économie numérique en Afrique, rapporte une note délivrée par les organisateurs.

Investir dans la fibre optique est une nécessité majeure pour booster la trésorerie digitale des nations africaines s’il faut croire les propos rapportés de ce rendez-vous. En effet, plusieurs spécialistes présents au cours de cet évènement ont étalé leur expertise sur les facteurs clés du développement de l’économie numérique en Afrique en axant les discussions sur le développement du réseau terrestre. Lequel est essentiel pour la croissance de cette économie de tous les pays du continent.

« Notre objectif immédiat est de nous assurer que nous avons la fibre optique dans les tours, les fibres optiques dans les écoles, les établissements de soins de santé et d’autres agences gouvernementales, la fibre optique dans les quartiers d’entreprises / entreprises et avec une densité pouvant atteindre 1 km de la majorité des villes). Citoyens à Lagos. Nous envisageons d’avoir une densité de réseau dans laquelle plus de 60% de la population se trouve à moins d’1 km d’accès par fibre optique avec le déploiement prévu », a déclaré Funke Opeke , PDG de Mainone à cette occasion.

Il a également rappelé que dans la ville de Lagos, 2500 km de fibre sont déployés en plus de 1000 autres en cours d’extension, dans le but de permettre la transformation numérique.

Pour Patrick Christian, analyste principal chez Télégeography par exemple « l’étude des tendances mondiales montre que l’Afrique conserve sa position de région en croissance la plus rapide en termes d’utilisation d’Internet, même si les volumes de données restent choquants. Plus bas que les autres parties du monde ».

Il ont également souligné l’importance du rôle joué par les fournisseurs de contenu tels que Google, Microsoft et Facebook dans la conduite du trafic Internet et l’espoir que leur trafic sur le continent augmentera avec la croissance de l’économie numérique africaine. On s’attend à ce que plus de contenu commence à résider et à être échangé en Afrique, ce qui apportera des avantages considérables à l’écosystème.

Aurore Bonny

(Source : CIO Mag, 2 juillet 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)