twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La directrice du DFI loue les progrès en gestion des gérants de télécentres

vendredi 10 juin 2005

La directrice du programme Digital freedom initiative (DFI), Fatimata Seye Sylla a salué, vendredi à Saint-Louis, les progrès en gestion acquis par les gérants de télécentres et cybercafés depuis le début de ce projet de "liberté numérique" mis en place par l’USAID.

"Beaucoup de télécentres et de cybercafés ouvraient mais plusieurs parmi eux fermaient, faute de maîtrise des outils de gestion", selon Mme Sylla justifiant ainsi la tenue de cet atelier de restitution à l’intention de ces opérateurs.

"Souvent les opérateurs confondaient leur poche avec la caisse des télécentres ou des cybercafés qu’ils géraient", a-t-elle déploré, rappelant que ces structures sont de véritables entreprises et doivent fonctionner selon les normes requises.

Quelque 46 opérateurs ont été ciblés dans les régions de Saint-louis et Louga au cours de cette rencontre. Déjà, 124 gestionnaires de télécentres et de cybercafés ont été formés dans les régions de Dakar, Ziguinchor et Kolda, a rappelé l’animatrice du programme qui précise que toutes les autres localités du pays seront touchées.

Selon Mme Sylla, la plupart des instruments de gestion auxquels ces opérateurs ont été initiés sont aujourd’hui parfaitement maîtrisés et son institution note même une forte demande de formation dans des domaines plus poussés.

"Cela n’était pas évident au départ d’assurer la formation des gérants de ces services", a ajouté la directrice du DFI, précisant que ce programme comprend aussi les notions de maintenance et de marketing.

Pour mieux assurer la viabilité de ces entreprises, Mme Sylla a avancé que sa structure a souvent facilité le contact entre les gérants et la Société de télécommunication.

"Ainsi, ils ont pu avoir une idée des facturations de la société de télécommunication et ont évité de dilapider leurs chiffres d’affaires pour éviter la faillite", a-t-elle reconnu avant de révéler que ce programme, testé au Sénégal, sera étendu à terme dans 20 pays en voie de développement.

La directrice du DFI a ajouté que ce programme a favorisé le financement de certains projets initiés par les gérants de télécentres en les mettant en contact avec des institutions spécialisées dans ce domaine.

(Source : APS, 10 juin 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)