twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La cybersécurité, une guerre dans une guerre

mercredi 23 mars 2022

Jamais, dans l’histoire contemporaine, le monde n’a fait face à autant de risques de cyberattaques commanditées par des États. A fortiori depuis l’invasion Russe en Ukraine. Incontestablement, ces vagues de cyberattaques auront des répercussions sur nos organisations. Au-delà des récits d’affrontements sur de nombreux théâtres d’opérations, avec son lot déplorable de pertes en vie humaines et de populations déplacées, au-delà des nouvelles formes de trafic engendrées par les sanctions économiques, une autre forme de guerre fait son apparition. Une guerre moderne. C’est aussi ce qui se passe dans la finance digitale, notamment avec les cryptomonnaies.

Dans ce conflit, le recours à la cryptomonnaie est inédit. Et son succès repose sur le principe de monnaie décentralisée, fondée sur des échanges anonymes. Elle ne dépend d’aucune banque centrale et ne porte l’étendard d’aucun pays. De ce point de vue, le Bitcoin, qui est la plus importante des cryptomonnaies, n’est ni pro-ukrainien, ni pro-russe. Et d’un camp à l’autre, son usage n’est pas le même. Pour le gouvernement ukrainien, il s’est caractérisé par un appel aux dons, qui a permis de collecter, en une semaine, plus de 50 millions de dollars en cryptomonnaie. Du côté russe, son usage sera tout autre. Il consistera à contourner les sanctions économiques contre l’Etat, les banques privées et les oligarques, suite à leur bannissement du système international Swift de compensation interbancaire. Mais pas seulement. Il permettra de faire face à la dépréciation du rouble, qui a chuté jusqu’à 30 %. On note d’ores et déjà une ruée vers le Bitcoin, considéré comme une valeur refuge.

En conséquence, l’adoption de Bitcoin par les deux camps – ou dans les deux blocs (Est & Ouest) – pourrait accélérer l’acceptation des cryptomonnaies comme devises et leur intégration dans l’économie réelle. Et pour que cette adoption soit effective, il faut, au préalable, que les infrastructures de paiement reconnaissent et acceptent les paiements en Bitcoin, de façon à démocratiser les usages.

Et l’Afrique dans tout cela ?

L’Afrique ne peut rester en marge de cette situation, même si cette guerre semble lointaine. L’adoption d’une monnaie décentralisée pourrait favoriser rapidement et massivement l’inclusion financière de plusieurs millions d’Africains. Mais, les conséquences peuvent être importantes du fait de la fragilité et de la grande vulnérabilité des systèmes de protection des données critiques. C’est le thème de l’enquête, qui a été menée par nos équipes, dans ce numéro spécial. Et la plupart des acteurs interviewés ont mesuré l’importance des enjeux.

L’accroissement de la connectivité expose davantage à des vulnérabilités de toute sorte. Et pour vous permettre de suivre ces actualités au quotidien, la rédaction de Cio mag a décidé de consacrer un cahier spécial, pour être au plus près de l’actualité de la cybersécurité et de ses enjeux au quotidien.

Mohamadou Diallo

(Source : CIO Mag, 23 mars 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik