twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

"La couche féminine est la plus grande victime de ce harcèlement en ligne", Commissaire Aly Kandé, chef de la division spéciale cybercriminalité

lundi 11 avril 2022

Le cyber harcèlement constitue une problématique majeure à laquelle sont confrontés les utilisateurs de l’internet. Le harcèlement via internet se fait de nos jours par courriels, les réseaux sociaux, parfois à travers des commentaires sur des publications sur internet ou sur YouTube.

Selon le commissaire Aly Kandé, chef de la Division spéciale Cybercriminalité, le cyber harcèlement est le fait d’utiliser les technologies d’information et de la communication pour porter délibérément atteinte à un individu, d’une manière répétée dans le temps. "C’est une forme d’agression qui se caractérise par la réception non désirée et répétée de messages, par tous les canaux, pour nuire une ou un groupe de personnes. Cela se traduit, à la longue, par une dégradation de la santé physique ou mentale de la personne harcelée. C’est une forme de mal faisances qui n’épargne aucune catégorie de la société", prévient-il.

Par ailleurs, il informe qu’au sein de la Division spéciale de la Cybercriminalité, le harcèlement le plus récurent concerne les diffusions de données à caractère personnel notamment des images et vidéos qui pourraient porter atteinte à l’intégrité morale de la personne. "La couche féminine est la plus grande victime de ce harcèlement car n’ayant pas assez d’outils pour faire face à de telles pratiques. Toutefois, il faut noter que toutes les tranches d’âges et couches sociales sont parmi les victimes", souligne le commissaire. Sur le même dossier : Cyber harcèlement : des filles souffrent, en silence

Dans sa politique de lutte contre ces types d’infractions, Commissaire Kandé révèle que la Police nationale a mis en place un ensemble de structures de veille, d’alerte et de prévention pour protéger les populations contre ces fléaux. "La Division spéciale de Cybercriminalité occupe une place de choix pour le traitement de ces infractions. En effet, elle constitue un cadre où les victimes sont accueillies", ajoute-t-il. Cependant, il indique que la meilleure prévention contre le cyber harcèlement consiste à protéger ses données personnelles par la gestion des paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux.

Ndèye Aminata Cissé

(Source : Sud Quotidien, 11 avril 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)