twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La contribution des TIC à la lutte contre l’exicision au menu d’une rencontre à Tambacounda

mardi 12 août 2008

La contribution des Technologies de l’information et de la communication (TIC) à la lutte pour l’abandon de l’excision est au centre d’un atelier de restitution, ouvert mardi à Tambacounda, sur le symposium tenu au mois de mai dernier à Dakar par le club EVF du lycée Mame Cheikh Mbaye de Tambacounda.

Au cours de cette rencontre, les questions et genre dans les sociétés africaines, la masculinité et la féminité ainsi que la citoyenneté ont été revisitées.

A cela s’ajoutent les questions du partenariat entre ENDA et le club EVF du lycée Mame Cheikh Mbaye de Tambacounda, l’utilisation citoyenne des TIC pour l’abandon de l’excision par la sensibilisation des adultes.

Les participants venus du Burkina Faso, du Mali et du Sénégal ont mis en place un bloc sous régional qui brasse des informations sur l’excision, a dit dira l’élève Mariame Cissokho.

Pour Marie Odile Faye Ndong, assistante de programme à Enda Synfev (Synergie genre et développement), "il s’agit d’un projet de recherche qui touche trois pays : le Mali, le Burkina Faso et le Sénégal et qui vise à ressortir l’impact que peuvent avoir les TIC pour l’abandon de l’excision".

Dans ce cadre, un forum a été organisé avec la participation de 14 pays avec plus de 250 membres sur des thèmes comme les mutilations génitales féminines, les TIC les jeunes et la citoyenneté.

Cette rencontre d’évaluation et de consolidation des acquis est la suite logique du symposium de formation en matière de pérennisation, lobbying et de recherche de projet tenu par les jeunes à Dakar.

"Le constat, a ajouté Marie Odile Faye Ndong, reste la dynamique participation des jeunes et un engagement à continuer la lutte par la sensibilisation par l’utilisation des TIC, le théâtre qui peut passer par la télévision et la radio contre ce fléau".

Pour sa part, Augustin Ndecky, coordonnateur régional du pôle des clubs EVF/GEP de Tambacounda, a placé cette rencontre dans le cadre d’un partenariat avec ENDA dans le cadre de la lutte contre les mutilations génitales féminines.

Il s’est félicité de ce "partenariat fécond" qui met l’accent sur les nouvelles technologies de l’information pour toucher le maximum de personnes.

(Source : APS, 12 aout 2008)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)