twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La construction du câble METISS, confiée à Alcatel Submarine Networks et Electra TLC SPA

lundi 19 février 2018

Le consortium du système sous-marin de fibre optique METISS (MElting poT Indianoceanic Submarine System) a confié la construction de cette infrastructure télécoms à très haut débit aux sociétés Alcatel Submarine Networks et Elettra TLC SPA. Le contrat entre les dix sociétés représentant le consortium METISS -Emtel et CEB FiberNET Co Ltd de Maurice, Blueline, Telma et Airtel de Madagascar ; Canal + Telecom, SRR (SFR Réunion), Telco OI (Only), Zeop de La Réunion et Belgacom International Carrier Services- et les deux constructeurs, signé au début du mois de février 2018, a été dévoilé le 16 février 2018.

La durée des travaux de construction du câble METISS n’a pas été dévoilée, mais la mise en service de l’infrastructure, longue d’environ 3500 km, est prévue pour 2019. D’une valeur financière globale de près de 75 millions d’euros, le câble METISS bénéficie du soutien financier de l’Union européenne et de l’Agence française de développement (Afd). Il reliera Maurice, La Réunion et Madagascar, au continent africain, pour se connecter aux autres câbles internationaux. Il fournira une vitesse de connexion de 24Tbps.

Lors de la cérémonie de signature du protocole d’accord de coopération pour l’installation du câble METISS, le 29 juin 2016 à Antananarivo, Jean Claude de l’Estrac, alors secrétaire général de la Commission de l’océan Indien, s’était réjoui de cette coopération technologique. Il avait déclaré que « cet accord historique […] modifiera profondément le paysage numérique régional et permettra la démocratisation de l’accès au très haut débit au bénéfice des populations et des acteurs économiques ».

(Source : Agence Ecofin, 19 février 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)