twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La connaissance des besoins de l’Afrique, l’une des raisons du succès de la 42e ICANN

jeudi 27 octobre 2011

L’un des succès de la 42ème réunion de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) à Dakar (23-28 oct) réside dans le fait qu’on connaît un peu plus les besoins des pays africains en matière d’internet et de gouvernance, avec l’adoption d’un agenda, par les ministres africains chargés des TIC, a affirmé Thomas Schneider, membre de l’Office de communication de la Fédération suisse.

Avec cette résolution, souligne M. Schneider dans un entretien avec l’APS, ce que les gouvernements africains veulent en matière de gouvernance d’internet est devenu plus clair.

’’Ceci est sûrement un succès et c’est un avantage du fait que les réunions de l’ICANN tournent autour du monde, et à chaque fois, on enregistre un nombre croissant de participants’’, a-t-il souligné.

‘’Comme signal politique, l’adoption d’une résolution par les ministres africains est le plus grands succès et on a senti que l’Afrique est intéressée et de même l’ICANN’’, a-t-il encore souligné, avant d’ajouter que cette table-ronde des ministres africains est un bon signe qui montre qu’il y a un intérêt du côté de l’Afrique dans la question de la gouvernance.

Selon lui, c’est de cette façon que l’ICANN parviendra à avoir une idée des besoins, des spécificités de l’Afrique dans la gouvernance mondiale d’internet, à partir du moment où ce sont les Africains eux-mêmes qui expriment leurs besoins.

‘’ A ce titre, nous encourageons tous les pays, à participer à la réunion et l’ICANN de son côté doit faciliter l’accès des pays africains, mais aussi d’autres régions qui sont encore sous-représentées dans les comités’’, a déclaré M. Schneider, par ailleurs chef suppléant du service international suisse de l’Office fédéral de Communication.

Les pays africains sont parvenus, au cours de la 42-ème réunion de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), à mettre en place, pour la première fois, un agenda en matière d’internet et de gouvernance, avait indiqué Moustapha Guirassy, ministre de la Communication et des Télécommunications, chargé des Technologies de l’information et de la communication.

S’exprimant dans un entretien accordé mardi à l’APS, il avait rappelé que l’Afrique n’a jamais eu de position harmonisée dans ces deux domaines.

‘’Mais avec cette réunion, il y a une résolution des ministres africains chargés des TIC pour dire +voilà ce que nous demandons à I’CANN, plus particulièrement au conseil d’administration qui a la charge de la gouvernance mondiale+’’.

‘’Par cette résolution, avait expliqué le ministre, l’Afrique pose la question des noms de domaines, la question de la compatibilité des technologies, de l’évolution de IPV 4 à IPV 6. Nous posons aussi la question de notre place au sein du conseil d’administration, des racines serveurs.

(Source : APS, 27 octobre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)