twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La cession de la 3eme licence de téléphonie au cœur d’un scandale financier

jeudi 7 mars 2013

Les transactions qui ont conduit à la vente de la 3eme licence de téléphonie à SUDATEL (EXPRESSO) seraient entachées d’importantes irrégularités. Corruption, retro-commissions, blanchiment sont les termes qui reviennent le plus dans la bouche des enquêteurs. Des interpellations en série sont annoncées.

Thierno Ousmane Sy derrière les barreaux. L’ancien conseiller du président Wade pour les TICs a été inculpé pour détournements de deniers publics, d’associations de malfaiteurs, de corruption passive et de blanchiment d’argent dans le cadre de ce qu’on appelle désormais ‘’ l’affaire de la 3eme licence SUDATEL’’.

C’est le premier acte fort depuis qu’un certain Abdou Latif Coulibaly, journaliste d’investigation et actuel ministre pour la promotion de la bonne gouvernance dans le gouvernement de Abdoul Mbaye, le premier ministre sénégalais avait à l’époque (en 2010) révélé des malversations terribles dans la cession de la licence de téléphonie au groupe soudanais par l’Etat du Sénégal en 2006.

Visiblement agacé par ces allégations, SUDATEL a décidé de coopérer avec l’État sénégalais pour tirer cette affaire au clair. C’est ce que prétend, documents à l’appui le quotidien d’information ‘L’Enquête’ dans sa livraison du 06 mars. Pour le journal, l’État du Sénégal a reçu deux versements le 19 novembre 2007 et le 27 du même mois, respectivement de 44 775 208 727 F CFA et de 44 306 437 814 F CFA, soit au total 89 081 646 541 F CFA (89 Milliards…). Or cet argent n’a atterri dans les caisses du Trésor que le 14 juin 2010, soit trois (3) ans plus tard.

Ce n’est pas cet argent, prix de la licence de téléphonie, qui pose problème, mais bien les dessous de table qu’auraient reçu Thierno Ousmane Sy et compagnie. Or, selon Enquête, les Américains ont réussi à identifier les transactions entre Dakar, Dubaï et Washington. De précieux renseignements qui ont ensuite été transmis à l’État du Sénégal. Le fils de l’ancien ministre de la justice, Cheikh Tidiane Sy, aurait reçu, dans cette affaire, “une part conséquente de 25 Milliards de francs CFA“.

Aujourd’hui, la machine judiciaire est lancée et bien lancée. Désormais on parle de l’inculpation prochaine de Keba Keinde, homme d’affaires et responsable d’un fonds d’investissement dans le Golfe. Ce dernier était au cœur de l’opération et des négociations pour la vente de la 3eme licence. Il aurait touché avec d’autres, d’importantes commissions… Les prochains jours devraient nous réserver de grosses surprises…

(Source : Afrique ITnews, 6 mars 2013)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)