twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La banque centrale du Nigeria instaure l’accès au e-Naira via le code Ussd afin de multiplier par 10 ses 270 000 utilisateurs actuels

mardi 23 août 2022

La banque centrale du Nigeria fait un pas supplémentaire dans la vulgarisation de l’adoption de sa monnaie numérique le e-Naira. L’e-Naira étant la version numérique du Naira utilisée au Nigeria.

Le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, Godwin Emefiele (photo), a révélé le 18 août 2022, en marge de la grande finale e-Naira Hackathon, qu’à partir de cette semaine, les Nigérians pourront effectuer des transactions sur le portefeuille e-Naira grâce au code USSD (Unstructured Supplementary Service Data). Le code de données de service supplémentaires non structurées accessible même sur de simples téléphones portables 2G.

Aussi a-t-on appris de Godwin Emefiele, le e-Naira compte déjà 270 000 utilisateurs actifs et totalise 4 milliards de nairas (9,5 millions de dollars USD) de transactions depuis son lancement le 25 octobre 2021. Son application e-Naira a déjà été téléchargée 840 000 fois, et compte déjà 17 000 marchands.

En permettant l’accès au e-Naira via le code USSD, l’objectif de la NCB est de multiplier ces chiffres par dix à moyen terme.

Outre les diverses transactions existantes, M. Emefiele a déclaré que les Nigérians peuvent également ouvrir un portefeuille e-Naira sur le téléphone de leur choix grâce au code USSD désigné.

Selon lui, les Nigérians n’auront qu’à composer *997# depuis leur téléphone pour effectuer des transactions sur leur téléphone.

« Les Nigérians, qu’ils soient bancarisés ou non, pourront ouvrir un portefeuille e-Naira et effectuer des transactions en composant simplement *997 depuis leur téléphone. Cela permettra d’approfondir l’intégration de l’e-Naira avec l’infrastructure de paiement nationale existante. La CBN augmentera le niveau d’inclusion financière dans le pays car, tout comme la Naira, l’e-Naira devrait être accessible à tous les Nigérians. Et elle offrira davantage de possibilités d’intégrer les personnes non bancarisées dans l’économie numérique« , a déclaré Godwin Emefiele.

Muhammadu Buhari présente en 16 points les avantages du eNaira, première monnaie numérique d’une banque centrale d’Afriquee-Naira, une expérience qui suscite l’intérêt des pays africains

En généralisant l’accès de l’e-Naira via le code USSD, la CBN améliore son acceptabilité en mettant l’accent sur son intégration avec l’infrastructure de paiement existante. »Sous peu, les commerçants et les consommateurs possédant un compte bancaire pourront utiliser le système de paiement de la Nigeria Inter-Bank Settlement System (NIBSS) pour transférer et recevoir des e-Naira sur n’importe quel compte bancaire », a précisé le gouverneur.

La Nigeria Inter-Bank Settlement System (NIBSS) étant le switch national permettant de faciliter l’interopérabilité des transactions financières au Nigéria.

L’expérience nigériane avec son e-Naira, première Monnaie Numérique de Banque Centrale (CBDC) en Afrique et deuxième au monde après les Bahamas, intéresse de nombreux pays africains. L’e-Naira avait été inauguré le 25 octobre 2021 par le président Muhammadu Buhari.

En mai 2022, le gouverneur Emefiele avait déclaré que les banques centrales d’Afrique et d’autres parties du monde étudiaient le projet e-Naira du Nigeria. « Nous sommes ravis de ce que nous faisons dans le domaine de la monnaie numérique de la Banque centrale, la CBDC. Ce que nous faisons dans le domaine de l’e-Naira suscite l’intérêt de différents pays du monde », avait déclaré M. Emefiele lors d’une visite de partage d’expérience de la CBDC (e-Naira) de la CBN par des représentants de la Banque d’Ouganda à Abuja.

Les médias locaux rapportent que la CBN avait reçu de nombreuses demandes de renseignements de la part de banques centrales en Afrique et dans différentes parties du monde qui voulaient comprendre l’expérience nigériane avec sa CBDC.

(Source : Digital Business Africa, 23 août 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik