twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La bande des Kaolackois de Vélingara soutire un total de 11 678 300 FCFA à divers pigeons via Orange Money et Wari

jeudi 4 juin 2020

Al Hassan Niass, Moussa Seck, Ramatoulaye Konaté et Babacar Niass sont poursuivis pour association de malfaiteurs, arnaque via les réseaux Orange money et Wari ainsi que pour usurpation d’identité. Originaires de Kaolack et établis à Vélingara, ils appelaient leurs victimes sur différents numéros et se faisaient passer pour des agents de la Sonatel. Après les avoir ferrés, ils demandaient à leurs victimes d’envoyer des sommes via orange Money ou Wari pour ne pas voir leurs lignes suspendues. Nombreuses ont été leurs victimes.

Les pratiques d’escroquerie au préjudice des clients de Orange Finances Mobiles Sénégal sont devenues monnaie courante depuis quelques années. Les victimes se signalent quotidiennement à la Sonatel pour se plaindre. Et pourtant, l’opérateur historique des télécoms a fait beaucoup de publicité et de sensibilisations pour alerter les populations sur les arnaques qui se font via les plateformes de transfert d’argent. Hélas, des pigeons continuent toujours de se faire plumer. Le docteur Anta Ndiaye de la pharmacie ‘’Keur Jaraf’’ de Pikine, qui a subi un préjudice de 2 446 500 FCFA, est l’un des plus récents en date.

L’arnaqueur a appelé un agent de la pharmacie au 338243… avec des numéros Tigo et s’est présenté comme un agent de la Sonatel et a menacé de suspendre la connexion internet pour cause de facture impayée. Il a ensuite demandé le numéro du docteur responsable de la pharmacie (Anta Ndiaye) qu’il a appelé en haut-parleur pour que l’agent de la pharmacie entende la voix avant de raccrocher. La manœuvre a servi à faire croire à l’agent de la pharmacie que le Dr Anta Ndiaye était toujours en ligne et validait les dépôts à effectuer sur les comptes Orange money communiqués par l’arnaqueur.

Ce même procédé a été utilisé par les malfrats pour plumer d’autres victimes à qui ils ont réussi à soutirer de grosses sommes d’argent. Le gérant de la boutique multiservices ‘’Déco pub communication’’, se trouvant à l’unité 08 des P. A et dont le propriétaire s’appelle Samba Ciss, a été escroqué par la bande à Al Hassan Niass, Moussa Seck, Babacar Niass et Ramatoulaye Konaté, élève domicilié à Kaolack, d’une somme d’un montant de 1 204 800 FCFA. Le nommé Ousseynou Mbaye, gérant d’une boutique multiservices à Rufisque, a lui aussi été arnaqué d’une somme de 350 000 FCFA.

Sur la liste des victimes des malfrats figure aussi le nommé Serigne Mbacké Gadiaga, gérant d’un kiosque Orange money sis à Guédiawaye. Il n’a pas échappé aux manoeuvres de ces Kaolackois établis à Vélingara. "Une femme s’est présentée à mon kiosque soutenant qu’un client non identifié souhaitait faire un dépôt via Orange money. Du coup, elle m’a passé le téléphone afin que je parle directement avec ledit client qui est une dame. C’est ainsi que cette dernière m’a dit qu’il fallait faire un dépôt de cent cinquante mille 150 000 FCFA sur le téléphone portable de son mari dont le numéro est le suivant 77…. Sans arrière-pensée, vu que je connaissais la dame qui s’est présentée devant moi, j’ai automatiquement fait un dépôt de ladite somme. C’est après ce transfert que la dame m’a fait savoir qu’elle ignorait en fait l’identité de ce bénéficiaire".

Toutes ces victimes ont en commun d’avoir été escroquées par le même groupe d’arnaqueurs originaires de Kaolack et établis récemment à Vélingara. Les montants soutirés aux clients de Orange finances Mobiles Sénégal se chiffrent à onze millions six cent soixante-dix-huit trois cent (11. 678 300) FCFA. L’exploitation des données fournies par les victimes a permis à la police de localiser les points de retraits, tous situés à Vélingara. Une collaboration de la Sonatel, des gérants desdits points ainsi que celle de la gendarmerie a permis l’interpellation des présumés auteurs de ces retraits frauduleux. C’est ainsi que les agents de la brigade de recherches et d’autres collègues sont allés à Vélingara pour procéder à l’arrestation de ces malfrats. Une fois sur place, les enquêteurs ont retrouvé une somme de 760 000 FCFA, 13 pièces d’identités et 8 téléphones portables appartenant aux malfrats et qui auraient servi à la commission des actes pour lesquels ils étaient poursuivis. Interrogés au poste, les mis en cause ont reconnu les faits déclarant avoir fait usage de pièces d’identité ramassées sous des lampadaires pour commettre leur forfait.

AL Hassan Niass, Babacar Niass, Moussa Seck et Ramatoulaye Konaté ont tous déclaré avoir versé dans ce « business » car les temps sont durs. Et la Covid 19 ayant ralenti toutes leurs activités, c’est la raison pour laquelle ils se sont lancés dans ce trafic. Ils ont tous été déférés au parquet.

Le Témoin

(Source : Pressafrik, 4 juin 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)