twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Tanzanie réduit de 43 % la taxe sur les transactions d’argent mobile

mercredi 22 juin 2022

La valeur totale des transactions mondiales de mobile money a atteint 1 045 milliards $ en 2021, selon la GSMA. Les autorités des pays africains introduisent des taxes pour tirer davantage profit de ce secteur en pleine croissance.

Le gouvernement tanzanien a réduit de 43 % la taxe sur les transactions d’argent mobile. La mesure a été annoncée la semaine dernière par Mwigulu Nchemba, ministre des Finances et de la Planification, lors de la présentation du budget national pour l’exercice 2022-2023.

La taxe qui oscillait entre 7 et 7 000 shillings tanzaniens (0,003 $ à 3 $) en fonction du montant de la transaction sera désormais entre 4 et 4 000 shillings. En outre, le gouvernement prévoit «  d’étendre l’assiette et d’inclure toutes les transactions électroniques  ».

Selon l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA), la taxe sur les transactions d’argent mobile a impacté le secteur et la croissance économique et sociale de la Tanzanie. Dans son rapport «  Tanzania Mobile Money Levy Impact Analysis  » couvrant la période allant du 1er juillet au 31 décembre 2021, la GSMA a déclaré que les revenus de l’argent mobile ont fortement baissé, passant de 76 à 54 milliards de shillings par mois, entre juin et août, pour se stabiliser à 55 milliards de shillings en septembre 2021. Les revenus ont alors commencé à se redresser et ont augmenté pour atteindre 65 milliards de shillings en décembre 2021.

Selon M. Nchemba, la réduction de la taxe «  vise à réduire le coût de la vie pour les Tanzaniens, en particulier pendant la période actuelle de crise économique, et à rationaliser le prélèvement sur les transactions  ». Toutefois, elle créera un important manque à gagner pour l’État qui compte sur les revenus tirés de cette taxe pour soutenir la relance de l’économie nationale après la Covid-19. La Tanzanie s’était fixé l’objectif de collecter 2,1 milliards $ de la taxe sur le mobile money pendant 5 ans.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 22 juin 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)