twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Sonatel pèse 1500 milliards de capitalisation boursière

lundi 8 novembre 2010

Selon le magazine hebdomadaire, Les Afriques, la Sonatel pèse une capitalisation boursière de 1500 milliards à la bourse d’Abidjan.

La Bourse régionale des valeurs mobilières d’Abidjan (BRVM, commune aux huit pays de l’UEMOA) est récente. Son premier son de cloche date de 1998. Malgré son caractère régional, la BRVM est dominée par des valeurs ivoiriennes, qui comptent 33 des 38 sociétés cotées. Le Bénin, le Burkina Faso, le Niger, le Sénégal et le Togo comptent chacun une entreprise cotée. La Guinée Bissau et le Mali n’en comptent pour le moment aucune. L’opérateur sénégalais Sonatel est toutefois, avec 2,9 milliards de dollars, la plus grosse capitalisation de la place. La filiale de France Télécom pèse pour 43% de la capitalisation totale du marché et, durant les six derniers mois, pour plus de la moitié des volumes traités. Le groupe Ecobank (Togo) et Onatel (Burkina Faso) suivent loin derrière, avec respectivement 940 millions de dollars et 320 millions de dollars. Les trois sociétés représentent 62% de la capitalisation du marché et 61% des transactions. Depuis le début de l’année, l’indice général de la place s’est apprécié de 13%, tiré par les performances de 15% de la Sonatel et d’Ecobank et un impressionnant 150% de hausse de la SAPH, le groupe ivoirien spécialiste du caoutchouc (290 millions de capitalisation). A l’inverse, Onatel, qui accuse 7% de baisse depuis le début de l’année, a plombé l’indice général.

Du point de vue technique, la BRVM a besoin de faire évoluer ses infrastructures pour jouer dans la même cour que Lagos ou Casablanca. Pour l’heure, Abidjan traite pour seulement 500 000 dollars de transactions par jour, ce qui réduit le plafond des investissements en infrastructures. La cotation se fait au fixing, deux fois sur chacune des cinq séances de la semaine. L’objectif est d’aller vers le marché en continu. Les dénouements se font à T +3, en ligne avec les standards internationaux. Des consultations sont en cours pour rendre cohérent le système de taxation. Il y a actuellement une taxe sur les plus-values qui varie de 10 à 12%.

Politicosn.com avec Les Afriques

(Source : Politicosn, 8 novembre 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)