twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Somalie engage les procédures pour se doter d’un point d’échange Internet

vendredi 18 mai 2018

Dans l’optique d’améliorer la connectivité data nationale, la Somalie se prépare à doter la ville de Mogadiscio d’un point d’échange Internet (MogIX). Abdi Ashur Hassan, le ministre des Postes, Télécommunications et de la Technologie, l’a annoncé le 16 mai 2018, au cours d’un atelier organisé sur le sujet. Cette infrastructure sera la toute première du genre dans le pays. Au-delà d’améliorer la connectivité grâce à l’échange de trafic au niveau local, le point d’échange Internet contribuera au développement de l’écosystème numérique national, a expliqué le patron du secteur des TIC.

Pour la réalisation avec succès de cette infrastructure télécoms, Abdi Ashur Hassan a appelé les fournisseurs d’accès à Internet (ISP), les opérateurs télécoms, les fournisseurs de contenus, tous participant à l’atelier, à élaborer le meilleur modèle de gouvernance pour le MogIX et de former le comité intérimaire qui sera chargé de sa réalisation.

Le ministre des Postes, Télécommunications et de la Technologie a rassuré les acteurs du marché national de l’internet de la disponibilité du gouvernement et de ses partenaires que sont la Banque mondiale et Packet Clearing House (PCH) à les accompagner dans la mise en oeuvre effective du point d’échange Internet. Abdi Ashur Hassan a toutefois exprimé la volonté du gouvernement de voir les acteurs locaux du secteur Internet se charger personnellement de gérer le MogIX dans le meilleur intérêt du marché et des consommateurs.

Le point d’échange Internet de Mogadiscio figure parmi les investissements que le gouvernement somalien veut mener à bien pour faire de son secteur TIC et télécoms un pilier de l’économie nationale. Le premier investissement, survenu en octobre 2017, a été la nouvelle loi sur les télécommunications. Actuellement, le ministère des Postes, Télécommunications et de la Technologie travaille à doter le pays d’un organe de régulation des télécommunications dont Abdi Sheick Ahmed a déjà été désigné directeur général. La création d’un institut de formation aux TIC est également prévue.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 18 mai 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)