twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Sierra Leone s’est dotée d’un système national d’identité numérique basé sur la blockchain

mercredi 28 août 2019

Le président de la République de Sierra Leone, Julius Maada Bio (photo), a inauguré la semaine dernière le tout premier système national d’identification numérique d’Afrique basé sur la technologie blockchain. Fruit d’un partenariat signé l’année dernière entre le pays, les Nations unies et l’organisation américaine à but non lucratif KIVA, spécialisée dans les services financiers, le système développé par l’Autorité nationale de l’état civil (NCRA) garantit à chaque Sierra-Léonais une identité infalsifiable.

Le système est mis en oeuvre en deux étapes et devrait voir sa seconde phase achevée d’ici la fin de cette année. La première phase porte sur la numérisation des identités. La deuxième porte sur l’utilisation de l’identité numérique créée comme identifiant unique reconnu à l’échelle nationale, appelé numéro d’identification national, non duplicable et non réutilisable.

Ainsi, l’identifiant créé constitue une source de référence unique pour chaque citoyen lors de chaque service sollicité dans le pays.

D’après Julius Maada Bio, « avec le nouveau système national d’identification numérique, les fournisseurs de services financiers sont désormais en mesure de vérifier efficacement l’identité et, en fin de compte, l’historique de crédit d’un client souhaitant ouvrir un compte ou accéder à un prêt ».

Au niveau de la fonction publique, le système permettra de combattre efficacement la corruption, les fonctionnaires fictifs et l’attribution frauduleuse d’avantages sociaux.

Le chef de l’Etat s’est réjoui que le système protège de manière strictement confidentielle les données de chaque personne résidant en Sierra Leone stockées sur les serveurs de la NCRA.

« Avec cette avancée technologique, nous avons indiqué notre détermination à être une plaque tournante de l’innovation et une nation prête pour de nouvelles opportunités de gouvernance et de développement inclusifs », a-t-il ajouté.

(Source : Agence Ecofin, 28 août 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)