twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La SONATEL est à l’origine de l’augmentation du prix de l’électricité

mardi 17 juillet 2012

Le Ministre du Budget a annoncé la hausse au cours du dernier trimestre de l’année en cours, du prix de l’électricité. Selon lui, le Plan Takkal coûte cher aux finances publiques, 120 milliards de FCFA. Pour supporter les pertes provoquées par la suppression des appels entrants et le coût de ce plan de redressement lancé par Karim Wade ancien Ministre de l’Energie, le Gouvernement a décidé d’augmenter le prix de l’électricité. Cette décision douloureuse pour les consommateurs a été prise après la dernière visite du Fmi à Dakar. En vérité, le Fmi a demandé à l’Etat de mettre un terme aux subventions dans le secteur de l’Energie.

Et pourtant, cette hausse pouvait être évitée si l’Etat n’avait pas supprimé le décret sur les appels entrants. Chaque mois, le Gouvernement du Sénégal gagnait prés de 3 milliards de FCFA (36 milliards par an) grâce à la technologie proposée par Global Voice Groupe. Cet argent servait en partie à financer le Plan Takkal.

Le président de la République Macky Sall et son premier Ministre Abdoul Mbaye ont renoncé aux fonds issus des recettes des appels entrants. La Sonatel qui a exercé une pression sur l’Etat avec le soutien du Chef du Gouvernement (frère du Directeur Général de la Sonatel) a réussi à avoir gain de cause dans son combat pour la suppression du décret. Ce fut une grosse erreur de la part des nouvelles autorités.

En plus Macky Sall en avait fait un thème de campagne. Aujourd’hui, l’Etat du Sénégal perd des milliards de FCfa chaque mois. Une manne financière qui sert désormais à gonfler les caisses de Orange et de France Télécom. Ainsi les sénégalais vont payer des pots qu’ils n’ont pas cassés. Les consommateurs décaissent, la Sonatel encaisse, l’Etat perd.

Modou Fall

(Source : Le Dakarois, 17 juillet 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)