twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La SFI réitère son soutien à Liquid Intelligent Technologies pour développer l’infrastructure télécoms en Afrique

lundi 8 novembre 2021

La demande en connectivité a augmenté en Afrique depuis l’année dernière avec la Covid-19. Les fournisseurs de services multiplient les investissements pour y répondre. Liquid Intelligent Technologies qui investit déjà en conséquence bénéficie de l’appui de partenaires internationaux.

La Société financière internationale, branche de la Banque mondiale dédiée au financement du secteur privé, a réitéré lundi 8 novembre son engagement à soutenir Liquid Intelligent Technologies, société panafricaine spécialisée dans la fourniture de solutions télécoms, dans le développement de l’infrastructure télécoms en Afrique. A ce jour, les investissements en capitaux propres et en dette de la SFI dans Liquid Intelligent Technologies s’élèvent à près de 250 millions $.

L’institution financière internationale indique que les investissements accordés à Liquid Intelligent Technologies contribueront à accroître la capacité de ses centres de données hyperscale en Egypte, au Kenya, au Nigeria et en Afrique du Sud par le biais de sa filiale Africa Data Centres. Ils soutiendront également le déploiement du réseau de fibre optique qui s’étend déjà sur plus de 100 000 kilomètres en Afrique subsaharienne.

« Les technologies numériques transforment rapidement la façon dont les personnes, les entreprises et les gouvernements communiquent, traitent et accèdent aux informations et aux services. En travaillant avec Liquid Intelligent Technologies, nous pouvons contribuer à élargir l’accès aux infrastructures et aux services numériques qui alimentent l’économie numérique de l’Afrique, créant de nouvelles opportunités de croissance et d’emplois. C’est un élément essentiel pour la transformation économique de l’Afrique et pour mieux reconstruire », a déclaré Makhtar Diop (photo, à droite), le directeur général de la SFI.

La transformation numérique de l’Afrique s’est accélérée depuis l’année dernière, poussée par la Covid-19. Le besoin en connectivité a augmenté sur le continent, mais une grande partie de la population – en majorité rurale – demeure encore privée des avantages des télécoms et du numérique selon l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA). Dans son rapport « L’Economie Mobile Afrique Subsaharienne 2021 », elle indique que le taux de pénétration de l’Internet mobile en 2020 n’était encore que de 28%, avec la 4G ne représentant que 12% des réseaux télécoms.

Dans leur rapport, « Growing Africa’s Data Center Ecosystem : An Assessment of Utility Requirements », Xalam Analytics et Africa Data Centres Association (ADCA) estiment que « l’élargissement de la capacité des centres de données d’Afrique est fondamental pour réduire la latence, optimiser les flux de trafic intra-africains ». Les deux partenaires soulignent qu’il faudra près de 700 centres de données supplémentaires sur le continent d’ici 2023 pour répondre à la demande croissante en connectivité et en besoin d’hébergement.

A travers l’appui financier qu’elle fournit à Liquid Intelligent Technologies, la SFI veut contribuer à l’accès universel et abordable au haut débit en Afrique. Dans son rapport « Connecting Africa Through Broadband A strategy for doubling connectivity by 2021 and reaching universal access by 2030 », la Commission du haut débit pour le développement durable indique que l’Afrique subsaharienne a besoin d’au moins 250 000 kilomètres de fibre optique supplémentaires pour parvenir à l’accès universel au haut débit d’ici 2030. Soit un investissement d’environ 100 milliards $.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 8 novembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)