twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La RDC opte pour un contrat d’affermage pour l’exploitation du réseau de fibre optique Kinshasa-Muanda

lundi 7 mars 2022

En prenant ses fonctions de chef de l’Etat en 2019, Félix Tshisekedi s’est fixé comme objectif d’améliorer l’environnement numérique de son pays. Plusieurs investissements stratégiques ont déjà été réalisés dans ce sens.

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a adopté le projet d’un contrat d’affermage, en partenariat public-privé, pour l’exploitation et la maintenance du réseau de fibre optique Kinshasa-Muanda appartenant à la Société congolaise de fibre optique (SOCOF). L’option a été proposée aux ministres, vendredi 4 mars, par la ministre du Portefeuille Adèle Kayinda, en Conseil des ministres à Kinshasa.

Selon les termes du contrat d’une durée de 15 ans, l’opérateur qui sera sélectionné installera ses équipements de transmission dans les six nœuds de raccordement optiques situés dans les centres techniques placés tout au long de l’axe pour fournir les services Internet en gros aux opérateurs des télécommunications. Adèle Kayinda a déclaré que ce contrat de partenariat public-privé permettra au gouvernement congolais de concrétiser son engagement d’améliorer l’offre de connectivité à haut débit dans le pays.

En août 2021, la SOCOF a procédé à la réception opérationnelle du réseau de fibre optique de l’axe Muanda-Kinshasa. Ce réseau long de 620 km a été réalisé par la société sud-coréenne TAIHAN Fiberoptics dans le cadre du projet CAB5 (Projet Central African Backbone), qui vise à connecter les pays de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) via des infrastructures télécoms à haut débit. Il est le fruit de la collaboration entre le Gouvernement de la République démocratique du Congo et la Banque mondiale.

L’exploitation du réseau de fibre optique Kinshasa-Muanda revêt une importance stratégique pour la RDC dont le président Félix Tshisekedi a fait de l’économie numérique une priorité. Le réseau apportera un surplus de capacités pour satisfaire un plus grand nombre de consommateurs et leur permettre de bénéficier des avantages socioéconomiques liés au haut débit.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 7 mars 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik