twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Douane doit se réinventer pour s’adapter aux TIC

mercredi 26 janvier 2022

Les services douaniers doivent ’’se réinventer’’ pour s’adapter aux changements induits par les technologies de l’information et de la communication, a estimé, mercredi, le Colonel Saliou Diouf, directeur régional des Douanes du Sud-Est.

’’La survie des administrations publiques en général, des services douaniers en particulier, est dorénavant fonction de leurs capacités à se réinventer face aux innombrables chamboulements induits par le recours constant et irréversible aux technologies de l’information et de la communication’’, a-t-il dit.

Le Colonel Saliou Diouf s’exprimait lors de la journée internationale de la Douane dont le thème est ’’Accélération de la transformation numérique de la douane en développant une culture de la donnée et un écosystème performant’’.

Il a indiqué que l’administration douanière se trouve dans l’obligation d’accompagner ce mouvement irréversible.

’’Nous avançons dans un monde de plus en plus concurrentiel. Et, nous reposer sur les TIC contribuera à faciliter l’exercice de nos différentes missions mais aussi alléger les différents acteurs économiques’’, a fait savoir Colonel Diouf.

Cependant, il a rappelé que la douane sénégalaise a très tôt compris que son avenir était très intimement lié à sa capacité à anticiper les progrès technologiques.

Le but, a-t-il poursuivi, est de permet aux administrations douanières de gagner en réactivité, d’améliorer leur organisation et de s’imposer comme de véritables moteurs de performance économique pour leurs Etats respectifs.

Le directeur régional des douanes du Sud-Est a donné l’exemple du bureau de Kidira où toutes les commodités sont installées pour mettre les agents dans les conditions optimales de performance.

’’A Kidira, le câblage a été fait et l’objectif est de faire en sorte que toutes les procédures douanières soient informatisées. Le volume du trafic est tel que nous devons faire recours aux outils d’inspection’’, dit le Colonel Saliou Diouf.

(Source :APS, 26 janvier 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)