twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Douane a amorcé un processus de dématérialisation des formalités (DG)

jeudi 19 juin 2014

La Douane sénégalaise a entamé un processus de dématérialisation des formalités douanières au Sénégal dont l’achèvement est prévu avec le paiement électronique des droits et taxes, a annoncé, jeudi à Dakar, son directeur général, Elimane Saliou Gningue.

‘’S’agissant de l’information, la Douane sénégalaise, après une première phase d’automatisation des procédures, a amorcé un processus de dématérialisation des formalités, qui devra être achevé avec le paiement électronique des droits et taxes’’, a-t-il dit lors de la présentation, à Dakar, du nouveau Programme de vérification des importations du Sénégal (PVI).

Le monde change, et les administrations douanières qui se trouvent au cœur de la régulation des échanges commerciaux devraient tenir compte des mutations, a-t-il estimé.

‘’Sous ce rapport, l’utilisation rationnelle et plus soucieuse de l’outil informatique, l’élargissement de l’assiette fiscale et l’échange d’informations en temps réel entre la douane et les autres régies financiers peuvent contribuer à la mise en place d’un système performant de collecte de recettes’’, a-t-il poursuivi.

L’élargissement de l’assiette fiscale doit passer par la maîtrise de la valeur en douane, la bonne prise en charge et le suivi rigoureux des mouvements de marchandises, a-t-il ajouté, plaidant pour la mise en place d’un dispositif de lutte contre la fraude.

‘’Les volets maîtrise de la valeur et suivi des marchandises sur le régime Transit routier inter-Etats sont confiés au MODELSIS dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de vérifications des importations’’, a-t-il renseigné.

Il a souligné que sur le plan de la modernisation, la Douane a enregistré un saut qualitatif, qui sert de socle à toutes les reformes en cours.

‘’C’est ainsi qu’à la suite de celles [réformes] portant sur les procédures, la Direction générale de la Douane continue d’adapter ces méthodes d’intervention aux exigences du commerce mondial, à travers notamment le Programme de vérification des importations’’, a souligné Elimane Saliou Gningue .

A son avis, le PVI traduit un bel exemple de partenariat public-privé entre l’Etat du Sénégal et le groupement COTECNA MODELSIS.

(Source : APS, 19 juin 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)