twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Division Spéciale de lutte contre la Cybercriminalité démantèle un réseau de prostitution en ligne

vendredi 16 juillet 2021

La Division Spéciale de lutte contre la Cybercriminalité (DSC) a interrogé le 14 juillet dernier, 16 femmes et un homme sous le régime de la garde-à-vue pour racolage en ligne, non inscription sur le fichier sanitaire, incitation à la débauche, usurpations d’identité, proxénétisme et complicité de ce chef.

Sur les 16 interrogées, seules 2 femmes ont reconnu qu’elles s’adonnaient à la prostitution via internet. Les 14 autres femmes se réclament être des commerçantes, domestiques, masseuses et coiffeuses.

Le DSC a remarqué il y a de cela quelques jours la floraison d’annonces sales sur Facebook et WhatsApp. Il a mis sous surveillance quelques groupes WhatsApp notamment les dénommés « Thiaga Galsen », « Thiaga Vip » et « Thiaga Ndakarou ».

Dans ces groupes, les accusées publiaient des photos usurpées des belles Silhouettes et proposaient des ébats sexuels à différents tarifs. Le tout accompagné par leur numéro de téléphone personnel. A l’occasion de la fête de Tabaski, elles ont fait un post d’un tarif promotionnel de 5000 FCFA.

Après quelques investigations sur le net, les hommes du commissaire Aliou Kandé se sont faits passer pour des clients. Tour à tour, ils ont interpellé 0. Camara, A. Sèye, M. Sow, M. Sarr, D. Faye, D. Gning, F. Cissé, K. Sylla, N.C. Sall, R.M. Basse, F. Diop, A. Sakho, O. Gueye, N. Gueye, K. Gueye. Elles ont entre 23 et 40 ans.

Le réseau est divisé en deux groupes. Le premier est commandé par le seul homme du groupe, qui recevait à chaque partie de plaisir avec un client une commission de 5000F CFA. Il se chargeait de démarcher les clients sur le client.

Le second est sous la commande R. Mbodj âgée de 38 ans et domiciliée à Guédiawaye. Elle s’est faite griller elle-même en se rendant au siège de la DSC pour négocier la libération de ses protégées. Elle a été arrêtée sur le champ. Lors de l’opération, la DSC a saisi un important lot de téléphone portable utilisé par les membres du réseau.

(Source : Pressafrik, 16 juillet 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)