twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Conférence africaine sur la préparation du SMSI au Ghana en début février

mardi 25 janvier 2005

La Conférence régionale africaine de préparation du Sommet mondial sur la Société de l’information (SMSI) se déroulera du 2 au 4 février prochain à Accra (Ghana) autour du thème "Accès : La clé de l’Afrique pour une société de l’information inclusive".

Cette rencontre, selon un document de l’Union Internationale des Télécommunications reçu à l’APS, devrait permettre à l’Afrique "de pouvoir jeter les bases de sa participation effective à la phase de Tunis du SMSI dans le cadre d’un partenariat numérique stratégique placé sous le signe de l’interdépendance, propre à promouvoir la croissance économique et le développement de la société des hommes sur le continent".

La Conférence régionale débouchera sur une position commune et un plan d’action régional portant sur les principales questions liées à la vulgarisation des technologies de l’information et de la communication en Afrique avec le financement de la société de l’information et de la gouvernance de l’Internet.

Ces deux derniers points, rappelle-t-on, n’avaient pas trouvé de terrain de consensus lors de la première phase du SMSI, tenue à Genève (Suisse) en 2003. La deuxième phase du Sommet mondial se tiendra en novembre prochain à Tunis (Tunisie).

Plusieurs thèmes relatifs aux cyberstratégies nationales et régionales, la cyberlégislation et les droits de propriété intellectuelle, la surveillance de la société de l’information et la gouvernance locale, seront abordés au cours des travaux.

La Conférence devrait également traiter des différents choix possibles en matière de mécanismes de financement susceptibles de consolider la société de l’information en Afrique et de promouvoir les opérations multipartenaires dans l’édification d’une société de l’information inclusive.

Au cours du sommet de Genève, le président Wade avait lancé l’idée de la création d’un Fonds de solidarité numérique pour aider les pays du sud à combler le fossé numérique les séparant avec les pays riches. Déjà fonctionnel, ce Fonds, basé à Genève, enregistre la participation de plusieurs villes européennes comme Lyon, Genève, Turin ainsi que du Sénégal.

Même si le nombre de personnes possédant des comptes (des adresses) Internet en Afrique a augmenté de 20 % au cours des 18 derniers mois, selon un rapport de l’équipe chargée des technologies de l’information et de la communication aux Nations unies, l’Afrique affiche toujours un retard inquiétant avec seulement un Africain sur 250 connecté à Internet contre 1 sur 2 pour les Nord américains ou les Européens.

(Source : (APS->http://www.aps.sn/], 25 janvier 2006)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)