twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Commission de la CEDEAO s’engage à poursuivre les efforts en vue d’achever le programme INTELCOM II

lundi 10 octobre 2011

Le Représentant de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), David Camara affirme l’engagement de l’institution à poursuivre ses efforts en vue de l’achèvement du programme INTELCOM II , un important pilier concernant le développement des infrastructures de télécommunication dans la sous-région.

Dans son discours prononcé lundi à la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la réunion des Experts des Télécommunications/TIC préalable à celle des Ministres de la CEDEAO en charge du secteur, M. Camara a rappelé l’importance du programme INTELCOM (I et II).

M. Camara a souligné qu’à travers son rôle capital de promotion du développement économique et de la croissance, la Commission de la CEDEAO accorde une priorité au secteur des TIC, en ce qu’il est le reflet des décisions prises pour la réalisation de deux importants programmes relatifs aux infrastructures de télécommunication, à savoir INTELCOM I et II, ainsi que les décisions sur l’harmonisation des politiques des Télécommunications/TIC et d’un organe de régulation.

Toutefois, l’émissaire de la CEDEAO a fait observer qu’en dépit des efforts significatifs faits par la Commission dans le domaine des infrastructures de développement, l’absence d’une connectivité transfrontalière demeure le plus grand obstacle à l’utilisation intensive des TIC dans la région de la CEDEAO.

Aussi, a ajouté M. Camara, la Commission de la CEDEAO poursuit-elle ses efforts pour l’achèvement du programme INTELCOM II, afin de créer un dense réseau ouest-africain pour pourvoir la région d’infrastructures d’interconnexion capables de fournir des outils et services modernes et adéquats aux Gouvernements, opérateurs économiques et usagers.

Les travaux des Experts qui se tiennent de lundi à jeudi, portent notamment sur la suppression des taxes de terminaison entre les Etats membres de la CEDEAO sur le trafic entrant ; le projet Règlement sur l’accès aux câbles sous marins en Afrique de l’Ouest, le rapport sur l’état de la transposition des Textes communautaires sur les Télécommunications/TIC adoptés par les Chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEDEAO ; et le rapport de l’étude sur la Coordination des fréquences aux frontières : Méthode de calcul harmonisée (HCM) pour l’Afrique subsaharienne.

Les travaux ont été ouverts par le directeur de cabinet représentant le ministre ivoirien de la Poste et des TIC, André Apeté, en présence des autorités administratives et politiques de Yamoussoukro, conduites par le préfet André Ekponon.

(Source : API, 10 octobre 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)