twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La CEMAC projette de taxer les appels téléphoniques pour financer son fonctionnement et les projets d’intégration

samedi 13 novembre 2021

Destinée au financement des projets intégrateurs de la Cemac, les difficultés de recouvrement de la Taxe communautaire d’intégration avaient déjà poussé l’organisation à se pencher, en 2020, sur l’alternative d’une taxe sur les appels téléphoniques.

A la Commission de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad), la réflexion se poursuit sur les sources alternatives de financement, dont la taxe communautaire sur les appels téléphoniques. La 13e session ordinaire de la Commission permanente de l’harmonisation fiscale et comptable (CPHFC), tenue au début du mois de novembre, «  a étudié la possibilité de renflouer les caisses de la Communauté, avec pour boussole une taxe qui serait adossée aux communications téléphoniques  », apprend-on.

Selon les experts de la Commission, la taxe communautaire sur les appels téléphoniques devrait varier entre 10 et 50 FCFA sur le premier appel de la journée. Ce qui pourrait enrichir la communauté de 100, 200, voire 300 milliards FCFA par an, et permettre de financer les projets intégrateurs. L’objectif, selon le Commissaire au département du marché commun (DMC), Michel Niama, est néanmoins de rendre cette taxation «  indolore  » pour qu’elle ne pèse pas sur le consommateur final. Mais on ignore pour l’instant comment.

A travers la taxe sur les appels téléphoniques, la Communauté espère avoir des financements sûrs, garantis au quotidien. Ce qui permettrait, indique la Commission, de mettre en œuvre le Programme économique régional (PER) qui n’a pas véritablement atteint son rythme de croisière.

Une taxe sur les appels téléphoniques est envisagée dans un contexte où la Commission de la Cemac se plaint de ce que la Taxe communautaire d’intégration (TCI) qui doit pouvoir financer les projets intégrateurs n’est pas recouvrée à 100%, indique Investir au Cameroun. Au lieu de 120 milliards FCFA par an, la Communauté chiffre son recouvrement dans une fourchette comprise entre 30 et 40 milliards FCFA. A en croire la Commission, cette situation est le fait du non-reversement de ladite taxe et de la crise sanitaire qui a durement touché les économies des Etats de la sous-région.

En juin 2020 déjà, la Commission de la Cemac avait déjà évoqué trois sources alternatives de financement. «  La première serait de créer une taxe (indirecte ou directe) sur les télécommunications. La deuxième option serait de réviser la règlementation sur les agréments Cemac. Et enfin, la dernière alternative de financement serait l’institution d’une taxe sur l’exportation des matières premières non transformées  », avait suggéré la Commission. Ces pistes de réflexion ne devraient pas faire disparaître la TCI qui devrait continuer d’exister, apprend-on.

Sylvain Andzongo

(Source : Agence Ecofin, 12 novembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)