twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La CNES privilégie l’arme de la négociation

mardi 12 octobre 2004

Face aux remous, notés ces temps derniers, la Confédération Nationale des Employeurs du Sénégal (CNES), dont la Sonatel, est montée au créneau. Elle demande, dans une déclaration qui nous est parvenue, à ce que le dialogue soit placé au cœur du dispositif de gestion d’une entreprise aussi compétitive que la Sonatel.

La CNES est « particulièrement soucieuse des enjeux du secteur des télécommunications qui sont actuellement au centre d’appétits mondiaux », signifient Mor Talla Kane et Gora Thiaw, respectivement directeur exécutif et responsable des questions sociales de la centrale patronale. Ils lancent ainsi un appel aux différents protagonistes à faire preuve de plus de sérénité en vue de sauvegarder un outil de travail qui appartient, en définitive, aux travailleurs-actionnaires.

Pour la CNES, la vague de délocalisation s’explique par la compétitivité de certaines structures « comme la SONATEL ». Ce sont donc là autant de raisons qui doivent amener direction et travailleurs à se placer dans une dynamique de préservation et consolidation de leur outil de travail en privilégiant la négociation.

Sur la retraite à 60 ans, la CNES préconise « l’inventaire des emplois de branches professionnelles pour dire quels sont les emplois dont les titulaires peuvent travailler jusqu’à 60 ans et ceux qui ne le peuvent pas ».

Pour ce qui de l’augmentation des salaires, rappelant qu’une « bonne politique sociale en faveur des travailleurs » constitue, selon les termes de la déclaration, « le moyen le plus sûr pour les fidéliser et les motiver », la CNES rappelle qu’elle doit accompagner le niveau de rémunération.

Sur la question des promotions et augmentations sélectives, la CNES considère qu’il est du ressort des « dirigeants de la SONATEL » d’user de leur « liberté du choix des agents qui leur paraissent les plus aptes à atteindre leurs objectifs ».

Abdoulie JOHN

(Source : Le soleil, 12 octobre 2004)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)