twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La CEEAC adopte des mesures sur la baisse des tarifs téléphoniques

mercredi 30 mai 2018

La première conférence de l’Union internationale des télécommunications (UIT) sur le développement de l’économie numérique en Afrique centrale, tenue à Yaoundé le 25 mai sous la présidence de Zhao Houlin, secrétaire général de cet organisme, a donné l’occasion à la CEEAC d’adopter deux mesures phares concernant la réduction des tarifs de télécommunications dans cet espace communautaire.

Elles portent sur les directives applicables aux pays membres pour la réduction des tarifs téléphoniques, et sur les accords d’itinérance sur les réseaux mobiles en CEEAC. Ces mesures, assure l’institution dans un communiqué, visent à favoriser l’essor de l’économie numérique de cette région, caractérisée par sa mauvaise connectivité.

Selon le communiqué de la CEEAC, l’économie numérique reste le maillon faible des économies nationales de la région. Aussi, les participants à la réunion de Yaoundé sont-ils parvenus à un accord visant l’élimination des failles et graves insuffisances qui entravent le développement de ce secteur.

C’est pourquoi les pays membres, en compagnie des participants du Kenya et de l’Ouganda, ont décidé de la mise en place « de points d’échange internet et leur mutualisation, afin de créer un écosystème sous-régional et de réduire les coûts de trafic d’internet entre les Etats membres ».

Car la CEEAC est pointée du doigt comme la région du continent où les tarifs de communications téléphoniques sont les plus élevés ; ce qui constitue, selon l’institution, un facteur de blocage de l’intégration régionale, défavorable à l’essor de l’économie numérique.

Un comité sous-régional de mise en œuvre du roaming sera créé à l’image de ce qui se fait dans d’autres communautés économiques régionales. Mais pour son succès, une résolution sur « l’adoption de stratégies communes pour la réduction des tarifs et la mise en œuvre d’accords d’itinérance sur les réseaux mobiles » a été adoptée.

PcA

(Source : Agence Ecofin, 30 mai 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)