twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Banque mondiale octroie au Ghana un prêt additionnel de 115 millions $ pour soutenir la transformation numérique

vendredi 3 juillet 2020

Le Ghana a obtenu un prêt de 115 millions $ de la Banque Mondiale pour accélérer la mise en œuvre du projet eTransform Ghana. Moult actions sont prévues, notamment l’extension du réseau télécoms, l’informatisation des administrations. Le but est d’améliorer la réponse numérique face à la Covid-19.

Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a annoncé le 30 juin 2020 l’approbation d’un financement additionnel de 115 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) pour soutenir la transformation numérique au Ghana. Le prêt qui a une durée de maturité de 30 ans, avec cinq ans de grâce, servira au projet eTransform Ghana en cours.

Selon la Banque mondiale, le financement contribuera à améliorer l’efficacité et la couverture de la prestation des services gouvernementaux. Les activités à intensifier comprennent la numérisation des archives et autres documents publics ; l’augmentation de la bande passante Internet pour les centres de santé de district et les hôpitaux et autres services gouvernementaux dans 254 districts.

Le projet fournira également des laboratoires informatiques et des réseaux pour améliorer l’apprentissage à distance dans deux nouvelles universités et dans 200 lycées situés dans des zones qui ne disposent pas actuellement de ces installations. Il est prévu l’automatisation du système judiciaire et le développement d’un système intégré de gestion de l’information pour le Bureau du procureur général et le ministère de la Justice afin de faciliter le travail à distance.

Un accent sera également mis sur l’intensification de la passation électronique des marchés publics dans tous les ministères, départements et agences du gouvernement afin d’assurer la continuité des activités et réduire la nécessité de déplacements physiques.

Selon Michel Rogy, le responsable des pratiques de développement numérique pour l’Afrique et le Moyen-Orient de la Banque mondiale, ces projets contribueront à fournir une réponse numérique à la Covid-19 qui restreint le fonctionnement efficace de l’Etat et de la société.

(Source : Agence Ecofin, 3 juillet 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)