twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La BRM sur le projet d’émission de monnaie électronique : « Il ne saurait impliquer la BCEAO »

jeudi 19 janvier 2017

C’est à travers une note adressée à notre rédaction que la Banque Régionale de Marchés a tenu à préciser un certain nombre d’amalgames que laisse paraître l’article d’EnQuête+ paru le 7 novembre 2016 sur le sujet.

Selon les termes de la direction de la banque, « Contrairement à ce qui aurait pu être compris ou écrit, le projet d’émission de monnaie électronique de la BRM ne saurait impliquer la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). » Car en plus de préciser que « la BCEAO n’émet pas de monnaie électronique et afin d’éviter définitivement toute confusion entre le FCFA émis par la BCEAO et la monnaie électronique eCFA,, la Banque Régionale de Marchés informe qu’elle a « décidé de retirer le nom eCFA de son projet d’émission de monnaie électronique »

Pour rappel, l’article d’EnQuêteplus en question soulignait que « le Sénégal sera le premier pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à effectuer des transactions avec le eCFA, la nouvelle monnaie numérique mise en place par ECurrency Mint Limited (eCurrency) en association avec la Banque régionale de Marchés (BRM) pour fournir une monnaie numérique à l’UEMOA »

L’article relevait aussi que, « sous l’œil vigilant de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), eCFA est émise pour coexister avec d’autres formes de monnaie, offrant une forme numérique pour envoyer, recevoir, stocker et traiter en toute transparence numérique » avant d’ajouter que « la distribution commencera au Sénégal et sera étendue dans une deuxième phase à la Côte d’Ivoire, au Bénin, au Burkina Faso, au Mali, au Niger, au Togo et en Guinée-Bissau ».

(Source : Enquête, 19 janvier 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)