twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La BEAC lance une application pour accélérer le traitement des transferts internationaux

jeudi 13 août 2020

La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), institut d’émission des six pays de la CEMAC, annonce le lancement, à compter du 1erseptembre 2020, de l’application eTransfert, destinée à accélérer le traitement des demandes de transferts internationaux émises par les agents économiques.

Selon la BEAC, la mise en place de cette application entre dans le cadre de l’optimisation de la dématérialisation du processus d’analyse des demandes de transferts hors zone CEMAC. En effet, apprend-on, grâce à eTransfer, les banques, agents économiques et autres Trésors publics peuvent soumettre depuis leurs sites respectifs toutes leurs demandes de transferts internationaux hors CEMAC, aux fins de leur traitement par la banque centrale.

Une période test, débutée en février 2020, a été couronnée par des «  résultats satisfaisants  », indique le gouverneur de la BEAC dans une circulaire signée le 6 août 2020. Abbas Mahamat Tolli précise, par ailleurs, qu’à compter du 1erseptembre 2020, «  les traitements des dossiers (de demandes de transferts) par messagerie électronique seront abandonnés, au profit exclusif de eTransfer  ».

Mieux, explique l’institut d’émission des pays de la CEMAC, cette application «  permet d’assurer la traçabilité et la disponibilité des informations de suivi en temps réel  », de même qu’elle offre l’opportunité à ses utilisateurs d’accéder à des reportings.

«  Cette application, dans sa forme actuelle, est la première phase d’un chantier plus large d’automatisation du suivi de la règlementation de change  » en vigueur dans la zone CEMAC, souligne le gouverneur de la BEAC.

Brice R. Mbodiam

(Source : Agence Ecofin, 13 août 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)