twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La BAD va créer un fonds africain pour la finance digitale, soutenu par la Fondation Gates

mardi 16 février 2016

Le groupe de la Banque Africaine de développement (BAD) a dévoilé son ambition de créer un fonds africain de la finance digitale le 4 février 2016. C’est Stefan Nalletamby le vice-président par intérim de la BAD, qui l’a annoncé lors de la cérémonie d’ouverture de la 4ème table ronde des leaders de l’AMPI qui s’est tenue à Dakar au Sénégal.

Ce fonds qui sera soutenu majoritairement par la Fondation Gates, sera doté d’un financement de 30 millions de dollars (17,6 milliards Fcfa). La BAD estime que le fonds africain de la finance digitale pourra soutenir l’innovation des services financiers numériques sur mobile et Internet, dans le cadre de la vulgarisation de l’inclusion financière en Afrique. Il intervient dans un contexte où « les services financiers digitaux se placent au cœur des conditions primordiales de développement économique de l’Afrique », a indiqué Stefan Nalletamby.

Le téléphone mobile est aujourd’hui l’outil dont l’appropriation connait une forte progression en Afrique. Plusieurs études de Deloitte, IDC ou encore Ericsson le démontrent. Plusieurs entreprises de transfert de fonds comme Western Union ont d’ailleurs compris l’intérêt qu’elles auraient à l’intégrer dans leurs activité. D’où les partenariats déjà signés avec les services Mobile Money de quelques opérateurs télécoms.

Pour la BAD, soutenir l’innovation des services financiers autour du mobile ; qui intervient aujourd’hui dans divers secteurs de l’économie, notamment le commerce, la fiscalité, l’assurance, le paiement de facture, de marchandise, etc ; « permettra d’atteindre un état d’inclusion financière universelle » en Afrique, a souligné le vice-président de la BAD.

Pour démontrer l’ampleur que gagne progressivement les services financier sur mobile en Afrique de l’Ouest, la Bceao, a révélé que le segment a enregistré 346,9 millions d’opérations monétaires pour une valeur de 5121 milliards Fcfa au 30 septembre 2015. En 2014, la valeur journalière des transactions financières effectuées par Mobile Money était de 10,3 milliards Fcfa pour une moyenne de 710 242 opérations traitées. En 2013, la valeur journalière des transactions effectuées par Mobile Money s’élevait à 4,4 milliards Fcfa.

(Source : Agence Ecofin, 16 février 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)