twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La BAD accompagne les 21 pays de la COMESA dans la mise en œuvre d’un écosystème cloud commun

vendredi 15 juillet 2022

Le taux de pénétration d’Internet en Afrique est le plus faible dans le monde avec seulement 22 % du continent actuellement connecté. Des solutions pour remédier à ce retard sont discutées par les États africains.

La Banque africaine de développement (BAD) et le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) ont signé une lettre d’accord de subvention pour l’analyse du marché dans le cadre du projet COMESA Africa Cloud Ecosystem (ACE), le mercredi 13 juillet à Lusaka. L’accord a été signé par le directeur national de la BAD Zambie, le Dr Raubil Durowoju, et le secrétaire général adjoint du COMESA, le Dr Kipyego Cheluget.

« Le projet Africa Cloud Ecosystem sera le premier du genre, jetant les bases pour aider le continent africain à entreprendre ce changement dans les secteurs clés de l’économie, de l’éducation, du gouvernement, de l’agriculture et de la santé grâce à la fourniture d’un écosystème fiable de centres de données », a déclaré le Dr Durowoju.

La subvention apportée par la BAD pour le COMESA Africa Cloud Ecosystem est estimée à 550 000 USD. Elle soutiendra la première phase du projet qui comprend l’Analyse de marché (étude de pré-investissement), la bancabilité du projet, y compris l’essai du concept dans la région du COMESA. Le projet ACE sera pionnier dans le secteur des mégadonnées en Afrique avec pour objectif de contribuer à la mise en œuvre d’une installation de pointe qui offrira des services d’infrastructure TIC essentiels et durables aux 21 États membres du COMESA et au continent africain.

Il devrait également faciliter l’intégration régionale en tirant pleinement parti des technologies et en jetant les bases d’une zone hors taxes et sans quotas qui va au-delà des seuls aspects liés aux données. Son développement devrait également accroître la durabilité et la viabilité de l’information et fournir un moyen essentiel de faire passer la communauté africaine à une communauté économique numérique.

En plus de réduire considérablement le coût des services d’hébergement, identifié comme l’une des principales raisons pour lesquelles les entreprises africaines hébergent leurs services à l’étranger, le projet supprimera également les obstacles auxquels elles sont confrontées en promouvant le commerce intra-régional et en stimulant l’innovation.

Le projet ACE est étudié et lancé, l’Afrique occupera une place de choix en matière de TIC dans le monde. Pour Chileshe Kapwepwe, la secrétaire générale du COMESA, une fois que le projet sera terminé, il améliorera la compétitivité sur la scène mondiale en favorisant la connectivité régionale et en approfondissant l’intégration régionale sur le continent.

Samira Njoya

(Source : WeAreTechAfrica, 15 juillet 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)