twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La 4eme licence ne serait qu’une « autorisation d’infrastructures »

vendredi 6 avril 2012

La presse sénégalaise a fait état, ce 6 avril 2012, de la « vente » d’une quatrième licence de téléphonie « au nez et à la barbe de l’Agence de régulation des télécommunications » (ARTP). Sur cette affaire, le site Sunurew.com indique, citant « des informations recueillies en haut lieu par Politicosn.com » que la licence, qui serait « globale », a été vendue à la société nigériane Globacom. Pour sa part, le quotidien l’Observateur, révélant la même information, désigne comme bénéficiaire de la vente la société anonyme MTL Infrastructures et Services, dont le siège se trouve à Dakar.

Interrogé aujourd’hui au téléphone, un cadre de l’ARTP nous a précisé qu’effectivement une « autorisation d’infrastructures » a été attribuée, mais que cela n’a rien à voir avec la licence traditionnelle des opérateurs. « Ce n’est pas une licence pour des services ouverts au public », nous a-t-il déclaré, mais une « autorisation d’infrastructures ».

Le code des télécommunications du Sénégal établit que l’autorisation d’opérateur d’infrastructures « est accordée après une demande auprès de l’autorité gouvernementale et instruite par l’autorité de régulation ». Il poursuit que « cette infrastructure ne doit pas permettre à son titulaire d’offrir des services de télécommunications au public ; elle est uniquement destinée à offrir des capacités à l’Etat, aux opérateurs titulaires de licence et aux fournisseurs de services ». C’est aussi un droit attribué par décret portant approbation d’une convention de cession et d’un cahier des charges. Globacom, selon notre interlocuteur de l’ARTP, est déjà attributaire d’une telle facilité, bien avant la nouvelle compagnie qui vient de l’obtenir.

Reste à vérifier si la procédure suivie pour la nouvelle attribution a été, de bout en bout, transparente. On en saura certainement un peu plus prochainement.

(Source : Agence Ecofin, 6 avril 2012))

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)