twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La 4G permettra de booster considérablement l’économie numérique

lundi 16 novembre 2015

L’utilisation des technologies mobile 4G au Sénégal dont l’appel à candidatures a été lancé, lundi par le gouvernement, va permettre de développer des services à valeur ajoutée et de booster considérablement l’économie numérique, a estimé le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) Abdou Karim Sall.

Le gouvernement a lancé, ce lundi, l’appel à candidatures pour l’attribution de trois licences et des fréquences autorisant l’utilisation des technologies mobile 4G au Sénégal.

Ouvert "dans un premier temps" aux seuls opérateurs présents sur le territoire sénégalais, cet appel à candidatures fait suite à un processus démarré en 2014 et qui a permis aux opérateurs de faire des tests sur cette technologie de la 4G.

"La 4G permettra de développer l’utilisation des services à valeur ajoutée et par conséquent booster l’économie numérique au Sénégal", a estimé Abdou Karim Sall lors d’une rencontre avec des journalistes.

Selon lui, la 4G permettra aux entreprises sénégalaises, notamment aux PME d’accéder au "Cloud computing, à la vidéoconférence et autres avantages pour développer rapidement leurs activités".

"La 4G aura des impacts positifs dans plusieurs secteurs économiques et va contribuer à la réalisation de la stratégie numérique de l’Etat (…) cette nouvelle technologie va permettre aux utilisateurs d’accéder à des contenus riches et variés", a assuré le DG de l’ARTP.

Il a listé des avantages qui touchent plusieurs secteurs de la vie comme la télémédecine, l’enseignement et la formation à distance, le contrôle de la climatisation chez soi par téléphone mobile, entre autres atouts.

A travers l’attribution de ces trois licences et fréquences de la 4G, les autorités étatiques visent surtout "à garder le leadership de Dakar dans la sous-région en matière de technologie".

Une période de 60 jours a été accordée aux opérateurs concernés pour retirer le dossier de candidature pour l’acquisition de la licence 4G.

"Le dépôt des offres de candidatures sera clôt le 18 janvier prochain. Il y aura une période de 15 jours pour évaluer les offres et une autre de deux semaines pour les rapports et les notifications provisoires", a expliqué le directeur général de l’ARTP.

(Source : APS, 16 novembre 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)