twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La 3G restera la technologie réseau la plus utilisée en Afrique subsaharienne en 2026

vendredi 18 décembre 2020

La 5G en Afrique subsaharienne ne sera pas de si tôt. Bien que plusieurs opérateurs préparent déjà leur réseau à ce saut qualitatif, pressés par la forte demande en connectivité suscitée par la Covid-19, la technologie restera réservée à une minorité ces 6 prochaines années. Idem pour la 4G.

Alors que la course aux nouvelles technologies télécoms s’accélère à travers le monde pour un meilleur accès des populations aux communications de qualité, l’Afrique subsaharienne demeurera encore largement en retard. D’ici 2026, bien qu’elle enregistrera la plus grande croissance dans l’adoption du mobile (4%) et du smartphone (8%), la 3G restera la technologie réseau la plus utilisée. Elle représentera plus de 40% des abonnements mobiles.

Dans les autres parties du monde, c’est la 4G qui sera la technologie la plus utilisée, talonnée par la 5G. Dans son Mobility Report de novembre 2020, Ericsson estime qu’avec l’adoption de nouvelles technologies réseau accélérée par la pandémie de Covid-19, la 4G représentera environ 15% des abonnements en Afrique subsaharienne d’ici la fin de 2020 et 30% d’ici 2026. Soit 290 millions d’abonnés dans six ans.

Par contre, des volumes perceptibles d’abonnements 5G sont attendus à partir de 2022, atteignant 5% en 2026. Soit 50 millions d’abonnés. Les facteurs moteurs de cette croissance des abonnements au haut débit mobile – même si elle reste faible par rapport au reste du monde – incluent une population jeune en augmentation continue avec des compétences numériques croissantes et des smartphones plus abordables.

La 2G fera encore partie des technologies mobiles utilisées sur le continent. Elle représentera près de 20% des abonnements mobiles.

(Source : Agence Ecofin, 18 décembre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)