twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La 3G+ d’Expresso fait-elle peur à Orange !

samedi 19 juin 2010

La puce 3G+ de la filiale Soudanaise semble faire peur à l’opérateur historique du Sénégal à l’occurrence Orange. En effet quelques jours après sa commercialisation sur l’ensemble du territoire national, le personnel du groupe Sonatel est sorti de sa réserve pour exiger au président de la république maitre Abdoulaye Wade de signer le décret modifiant le cahier des charges du groupe en vue de lui permettre de commercialiser la technologie dite du ‘’3G+’’.

Fallait -il attendre que le dernier né des opérateurs commercialise la 3G+ pour après mettre la pression sur l’état. La question mérite bien d’être posée aux travailleurs du groupe Sonatel dans la mesure où depuis décembre 2009, l’ARTP (Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes), après examen des arguments de SONATEL et après consultations et accord des autorités gouvernementales a donné une suite favorable à la demande de SONATEL pour une extension de sa licence à des conditions acceptées par les deux parties. Mais depuis lors aucunes initiatives des travailleurs de Sonatel qui osent aujourd’hui accuser l’autorité de partialité.

En tout cas Sudatel a été plus rapide sur ce point en mettant sur le marché la technologie 3G+ avec une puce universelle utilisable dans toutes les téléphones portables et à bas prix. La puce 3G+ ne coute que 2000 FR CFA ; Avec toute cette révolution apportée par Expresso on comprend aisément la réaction des travailleurs de l’opérateur historique qui comptent faire une marche nationale de sensibilisation des populations et une grève illimitée jusqu’à ce que le président de la République signe le décret ;

Car si par exemple Orange était le premier à commercialiser cette technologie, la donne n’allait surement pas changer. Puisque Etant l’opérateur historique les tarifs resteront presque les « mêmes » Cette innovation instaurée par Sudatel apparait comme un coup de fouet derrière le dos d’Orange. Les travailleurs de la boite peuvent continuer à revendiquer la commercialisation de la technologie 3G+ mais il serait un peu difficile de proposer une meilleure offre aux consommateurs ; Dans un système d’économie libérale, on dit généralement de la concurrence qu’elle bénéficie aux consommateurs

Basile Niane

(Source :Sénégal Médias, 19 juin 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)